Profeta Eliseo

Le Prophète Elisée (125,5 x 47 cm.) Norton Simon Museum collection, Southern California.

La présence du prophète Elisée était tout aussi signifiante que celle de Jean Baptiste dans le panneau de droite. Elie et Elisée ne cessaient, en effet, de presser les successeurs du roi Salomon de se détourner des idoles étrangères et de revenir au seul « vrai Dieu ».Vêtu de l’habit blanc des moines carmélites que nous verrons bientôt accordé par le pape Honorius IV dans la prédelle, il tient également entre les mains un rouleau où l’on peut lire les paroles [1], extraites du deuxième Livre des Rois (2, 11-12), qui évoquent précisément l’enlèvement au cieux d’Elie sur un char de feu.

[1] « 11 Ils étaient en train de marcher tout en parlant lorsqu’un char de feu, avec des chevaux de feu, les sépara. Alors, Élie monta au ciel dans un ouragan. 12 Élisée le vit et se mit à crier : « Mon père !… Mon père !… Char d’Israël et ses cavaliers ! » Puis il cessa de le voir. Il saisit ses vêtements et les déchira en deux. »

%d blogueurs aiment cette page :