Sassetta, « A Miracle of the Eucharist »

Sassetta, Miracolo dell'ostia

Stefano di Giovanni detto (dit) ‘Il Sassetta’ (Cortone ?, vers 1400 – 1450)

A Miracle of the Eucharist (Un miracle du saint Sacrement ou Miracle de l’hostie), fragment de prédelle du Polyptyque de l’Arte della Lana, 1423-1426.

Tempéra et or sur panneau, 40,6 x 26,7 cm.

Inscriptions : /

Provenance : Elément du Polyptyque de l’Arte della Lana, chapelle de l’Arte della Lana (détruite), Sienne.

Barnard Castle, Bowes Museum.

Au moment où il va recevoir la communion, un jeune frère convert carme meurt subitement. L’hostie consacrée que le prêtre tient encore dans sa main droite saigne abondamment. Dans la logique de l’Église d’alors, il s’agit d’un signe habituel s’agissant d’indiquer le caractère sacrilège de l’acte qui se préparait : selon les enseignements de cette même Église, toute personne acceptant de communier avec du pain et du vin affirmait par cet acte même sa croyance dans le miracle de la transsubstantiation (en d’autres termes, de la transformation mystérieuse du pain et du vin devenus le corps et le sang du Christ lors de l’Eucharistie). La mort subite du moinillon révèle aux yeux du fidèle agenouillé devant l’œuvre le caractère sacrilège de la situation devant laquelle il prie. Quant à nous, il nous faut comprendre que ce frère convert ne croyait pas au miracle supposé se reproduire lors de la messe par le biais de l’officiant répétant les paroles du Christ devant ses apôtres lors de la Cène.

Sur ce petit format, la recherche de spatialité supporte sans difficulté la comparaison avec les recherches sur la perspective effectuées au même moment à Florence.

%d blogueurs aiment cette page :