Taddeo Gaddi

Taddeo Gaddi (Florence, vers 1290 ?, – Florence, 1366)

Peintre, mosaïste et architecte de l’école florentine, Taddeo Gaddi est le fils du peintre et mosaïste Gaddo Gaddi (vers 1250-1327/30 ?). D’après Cennino Cennini, Taddeo est le filleul de Giotto, son élève et travaille avec lui pendant vingt-quatre ans, avant de devenir le chef de l’atelier à la mort du maître (1337). Ses œuvres les plus célèbre sont réalisées pour Santa Croce de Florence, particulièrement les fresques consacré à la Vie de la Vierge dans la chapelle Baroncelli, achevées en 1338. Beaucoup d’autres œuvres lui sont attribuées, soit de sa propre main, soit sorties de son très florissant atelier : la Cène et l’Arbre de vie du Réfectoire de Santa Croce (vers 1340), les fresques de l’église de Saint-François de Pise, le retable de la Vierge en gloire des Offices (1355), le retable de la Vierge à l’Enfant et Quatre Saints de New York (Metropolitan Museum of Art), de nombreuses versions de la Vierge à l’Enfant…

Comme mosaïste, il travaille sans doute aussi à Rome avec les mosaïstes de la fin du XIIIe siècle, Andrea Tafi, Cimabue, Torriti, Rusuti. Vasari lui attribue aussi les bustes des Prophètes qui se trouvent à l’intérieur du baptistère de Florence, dans la zone située au-dessous des fenêtres, ainsi que le Couronnement de la Vierge qui surmonte, à l’intérieur du Dôme, la porte principale. Cette œuvre d’un coloris assez vif, bien que surchargé d’or, rappelle par son style pesant et rude les quatre compositions, également en mosaïque, qui accompagnent sur la façade de Sainte-Marie-Majeure, à Rome, la Cour céleste de Rusuti : ce sont quatre Histoires de la fondation de la basilique.

Taddeo Gaddi est considéré comme le plus illustre des élèves de Giotto. Il est le père des peintres Agnolo Gaddi (1350-1396), maître de la fin du trecento, Giovanni Gaddi (mort en 1383), fresques au cloître San Spirito de Florence) et Niccolò Gaddi.

%d blogueurs aiment cette page :