Joseph

Joseph, le charpentier, est l’époux de la Vierge Marie.

C’est dans les évangiles de Matthieu et de Luc que se trouve la première apparition de Joseph. Les textes plus anciens du Nouveau Testament, notamment l’évangile de Marc, ne font pas état de son rôle de père nourricier dans la Sainte Famille. Chacun des deux textes contient une généalogie de Jésus faisant remonter celui-ci au roi David. Chacun d’eux, cependant, part de deux filiations différentes : Matthieu (Mt 1, 1-16) suit la lignée royale aînée de Salomon, tandis que Luc (Lc 3, 23-38) suit une ligne cadette, celle de Nathan, autre fils de David et de Bethsabée. 

Iconographie

Scènes de la vie du saint :

Joseph est toujours présent, et parfois acteur, dans les principales scènes de l’enfance du Christ :

  • Nativité
  • Adoration des bergers : assis par terre, ostensiblement isolé au premier plan de la scène, Joseph est en proie au doute.
  • Adoration des mages : jusqu’au XVe s., Joseph est représenté pensif, la tristesse lisible dans les yeux, le visage appuyé sur sa main gauche, dans l’attitude caractéristique de la mélancolie. Malgré l’apparition angélique racontée dans l’évangile de Matthieu, Joseph apparaît toujours en proie au doute. Les peintres du Moyen Âge insistent sur la couleur jaune de son manteau. Un jaune qui affiche l’ignominie qui frappait Joseph aux yeux des hommes. Ce même jaune qui, selon des codes encore en cours aujourd’hui, convenait aussi bien aux traîtres – ainsi Judas – qu’à ceux à ceux qui étaient victimes de tromperie.
  • Présentation du Christ au Temple
  • Songe de Joseph : un ange apparaît pour la seconde fois à Joseph, et lui enjoint de fuir en Égypte pour échapper au massacre des nouveaux-nés décrété par Hérode.
  • Fuite en Égypte
  • Jésus parmi les docteurs
  • Joseph forme le Christ au travail du charpentier