Sant’Angelo in Colle (Montalcino)

Se rendre sur place :

Sant’Angelo in Colle est un tout petit bourg médiéval qui tient son nom de l’Archange saint Michel, parfois simplement dénommé l’Angelo. Le village occupe admirablement le sommet d’une colline située sur le versant sud du col de Montalcino, du côté du Mont Amiata, et domine toute la vallée environnante, jusqu’à la Maremme visible à l’horizon.

Le bourg, encore ceint d’une partie de ses murailles et doté d’une porte d’accès fortifiée, noyé au milieu d’une campagne verdoyante, présente une apparence d’une complète harmonie : son plan de forme ovale est déterminé par le profil de la colline où il a été construit, ses rues étroites tournent autour de la partie la plus haute du village où s’élève, sur la place centrale, l’église du XIIe s. dédiée à l’archange guerrier.

Repères historiques

On trouve les premières traces du bourg dans un document notarié datant de l’époque du roi lombard Liutprand [1]Liutprand (lat. Liutprandus ; it. Liutprando ; …, v. 685 – Pavie ?, 744) : roi des Lombards de juin-juillet 712 au printemps 744, date de sa mort. Son long règne fut prospère et correspond à une période d’expansion et de consolidation pour les Lombards., dans lequel il est indiqué que le diocèse d’Arezzo s’étendait alors depuis les limites de Montalcino jusqu’à Sant’Angelo « Abollenis » (« dans les collines. »). Il est également certain que Sant’Angelo, ainsi que d’autres lieux situés entre le Val d’Orcia et l’Ombrone [2]L’Ombrone est le deuxième fleuve de Toscane par sa longueur. Il prend sa source dans les environs de San Gusmè, sur le territoire de la commune de Castelnuovo Berardenga (au sud-est des monts du Chianti) et traverse sur une douzaine de kilomètres le parc naturel de la Maremme avant de se jeter dans la mer Tyrrhénienne à Bocca d’Ombrone, au sud-ouest … Poursuivre, appartenait déjà à l’Abbaye de Sant’Antimo au IXe siècle. Dans un document de 1208, il apparaît que le bourg était tenu de verser un impôt extraordinaire à la Commune de Sienne. Le rapport avec Sienne est confirmé en 1235 lorsque l’abbaye de Sant’Antimo est désignée comme siège d’un vicariat. Le bourg abritait alors un château auquel appartenait la tour carrée que l’on voit encore à l’entrée du centre habité.

Centres d’intérêt dans l’enceinte du village
  1. Edifices religieux 
  2. Edifices civils (monuments remarquables, …) 

Notes

Notes
1 Liutprand (lat. Liutprandus ; it. Liutprando ; …, v. 685 – Pavie ?, 744) : roi des Lombards de juin-juillet 712 au printemps 744, date de sa mort. Son long règne fut prospère et correspond à une période d’expansion et de consolidation pour les Lombards.
2 L’Ombrone est le deuxième fleuve de Toscane par sa longueur. Il prend sa source dans les environs de San Gusmè, sur le territoire de la commune de Castelnuovo Berardenga (au sud-est des monts du Chianti) et traverse sur une douzaine de kilomètres le parc naturel de la Maremme avant de se jeter dans la mer Tyrrhénienne à Bocca d’Ombrone, au sud-ouest de Grosseto.
%d blogueurs aiment cette page :