Sant’Angelo in Colle (Montalcino)

Repères historiques

Sant’Angelo in Colle est un merveilleux petit bourg silencieux, perché à 440 mètres de hauteur sur une colline qui domine toute la vallée environnante, sur le versant sud du col de Montalcino, orienté vers le Monte Amiata et la vallée de l’Orcia, et entouré des vignobles du célèbre Brunello, dans un paysage où foisonnent les villas, châteaux, fabriques et autres caves.

Le nom du village pourrait dériver de celui de son église dédiée à celui qui est parfois simplement dénommé l’Angelo, c’est-à-dire l’Archange saint Michel. On trouve les premières traces du bourg dans un document notarié datant de l’époque du roi lombard Liutprando, dans lequel il est indiqué que le diocèse d’Arezzo s’étendait alors depuis les limites de Montalcino jusqu’à Sant’Angelo « Abollenis », en d’autres termes « dans les collines. » Il est également certain que Sant’Angelo, ainsi que d’autres lieux situés entre le Val d’Orcia et l’Ombrone [1], appartenait à l’Abbaye de Sant’Antimo déjà au IXe siècle. Il apparaît dans un document de 1208 que le bourg était tenu de verser un impôt extraordinaire à la Commune de Sienne. Le rapport avec Sienne est confirmé en 1235 lorsque Sant’Antimo est désigné comme siège d’un vicariat. Le bourg abritait alors un château auquel appartenait la tour carrée que l’on voit encore à l’entrée du centre habité.

Aujourd’hui, sa destinée est rattachée à celle de Montalcino dont Sant’Angelo constitue l’une des frazioni.

Le bourg, encore ceint d’une partie de ses murailles et d’une porte d’accès fortifiée, noyé au milieu d’une campagne verdoyante qu’il domine sur sa hauteur, présente une apparence de complète harmonie : son plan en forme d’ovale, déterminé par le profil de la colline où il a été construit.

Centres d’intérêt dans l’enceinte du village
  1. Musées
  2. Edifices religieux 
    • Pieve di San Michele Arcangelo
    • Chiesa della Madonna della Misericordia (construite en 1889 pour abriter une Vergine con Bambino attribuée à Ambrogio Lorenzetti ?)
    • Chiesa di San Pietro
  3. Edifices civils (monuments remarquables, …) 
    • Tour carrée
    • Piazza Palazzo Rosso (où se trouve Pieve di San Michele Arcangelo)
    • Piazza Castello
    • Poggio

 

[1] Ombrone : fleuve, le deuxième de la Toscane par sa longueur, qui prend sa source dans les environs de San Gusmè, sur le territoire de la commune de Castelnuovo Berardenga (au sud-est des monts du Chianti) et traverse sur une douzaine de kilomètres le parc naturel de la Maremme avant de se jeter dans la mer Tyrrhénienne à Bocca d’Ombrone, au sud-ouest de Grosseto.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s