Duccio di Buoninsegna, « Flagellation »

 

4006821d-cf7f-467e-8868-90eafb99c76f

Panneau 9 : Duccio di Buoninsegna, Flagellation et Couronnement d’épines

fullsizeoutput_25af

Flagellazione (Flagellation)

Tempera et or sur panneaux, 50 x 53,5 cm.

Sienne, Museo dell’Opera del Duomo.

Dans le prétoire du palais de Ponce Pilate, ce dernier, peu convaincu de la culpabilité de Jésus, vient probablement de proposer, comme il le fait habituellement le jour de la Pâque, de gracier un condamné à mort. Le choix est à faire entre Barrabas, meurtrier et fauteur de trouble, ou le Christ qu’il répugne à envoyer au supplice. Mais la foule à choisi d’envoyer Jésus à la mort et, d’un geste, Pilate lui livre celui qu’elle ne veut épargner.

Debout sur une estrade aux deux marches hautes et profondes, Ponce Pilate tend le bras pour désigner à la foule la proie devenue sienne, et ce geste de désignation, qui est le point culminant et le symbole de cet instant du drame, passe maintenant au premier plan, devant la colonne mouvante qui nous est familière.