Duccio di Buoninsegna, « Le Christ devant Hérode »

Repères 25 et 26 : « Le Christ devant Hérode » et « Le Christ reconduit devant Pilate ».
fullsizeoutput_25b3

Duccio di Buoninsegna (Sienne, vers 1260 – vers 1318/19)

Cristo davanti a Erode (Le Christ devant Hérode)

Tempera et or sur panneaux, 50 x 57 cm.

Sienne, Museo dell’Opera del Duomo.

La précision de la narration par Duccio du procès du Christ est telle qu’il fait figurer dans le monumental retable l’intermède devant Hérode, que seul Luc mentionne explicitement. Cet épisode relève pourtant quelque peu de l’anecdote puisque rien de réellement important ne s’y déroule. Luc précise qu’Hérode, avec une surprenante pusillanimité, « éprouva une joie extrême » à l’occasion de cette rencontre » (« en effet, depuis longtemps il désirait le voir à cause de ce qu’il entendait dire de lui, et il espérait lui voir faire un miracle »). Cependant, il se désintéresse rapidement d’un prisonnier qui ne répond en rien aux attentes puériles qui sont les siennes et le renvoie donc à Pilate.

L’un des participants s’apprête à revêtir le Christ de la robe blanche des fous qu’il portera dans la scène suivante. [1]

[1] Luc évoque un « manteau de couleur écarlate. »