Duccio di Buoninsegna, « Pilate se lave les mains »

128df650-f9e2-47f1-ab1e-4a415f6b677b

Panneau 10 : Duccio di Buoninsegna, Pilate se lave les mains et Montée au Calvaire

fullsizeoutput_25ca.jpeg

Pilata si lava le mani (Pilate se lave les mains)

Tempera et or sur panneaux, 51 x 53, 5 cm.

Sienne, Museo dell’Opera del Duomo.

Plus rien ne peut maintenant arrêter le déroulement de la Passion qui, quoi qu’il en soit, doit nécessairement advenir pour réaliser les prophéties. La foule emmène le Christ vers la mort et Pilate, marquant ainsi le fait qu’il se dédouane de la faute sur la foule qui n’a pas voulu entendre son appel à la clémence, se lave les mains en disant : « Je suis innocent du sang de cet homme : cela vous regarde ! » [1] L’expression « s’en laver les mains » est demeurée ; elle ne signifie pas la preuve d’un courage forcené … Pour que ce geste soit parfaitement vu de tous, l’espace se contracte et se distord une nouvelle fois afin de permettre à Pilate, qui se situe à l’arrière-plan de la scène, de se laver les mains sans qu’un quelconque obstacle ne vienne dissimuler son geste, lequel doit avoir lieu au vu et su de tous.

[1] Matthieu (Mt 27, 22-25).