Mustiola

Mustiola : martyre chrétienne du 3ème siècle, que l’Église catholique considère comme sainte. Romaine de naissance noble, elle était la cousine de l’empereur Claude II. Un autre empereur, Aurélien, fit tuer son fiancé Lucius, qui était chrétien et lui aurait offert l’anneau nuptial offert par … Joseph à Marie ! C’est à la suite du vol de celui-ci que démarra la célèbre « Guerra dell’Anello » (Guerre de l’anneau).

Emprisonnée, elle nourrit et soigna les chrétiens arrêtés comme elle, avant, finalement, d’être fouettée à mort à l’aide un fléau clouté …

Elle est co-patronne, avec Irénée et Secondanius, de la ville de Chiusi (SI).

ICONOGRAPHIE

Mustiola est représentée sous les traits d’une jeune martyre chrétienne, portant le précieux anneau [1] entre les doigts.

[1] Selon George Kaftal (KAFTAL 1953, p. 751), l’anneau supposé avoir appartenu à la Vierge « aurait été apporté à Rome par un joaillier […] qui en fit présent à Ranieri de Chiusi en 979. Après la résurrection miraculeuse [ne serait-ce pas là un pléonasme ?] du fils aîné de ce dernier, l’anneau fut suspendu par une cordelette dans l’église de Santa Mustiola à Chiusi. En 1473, l’anneau fut dérobé par un frère franciscain allemand qui voulait le rapporter dans son pays ; alors qu’il quittait Chiusi, un épais brouillard lui fit perdre son chemin, et il se retrouva à Perugia ; ce signe divin, et d’autres, lui firent donner l’anneau à cette ville où il est maintenant conservé et honoré » dans la cathédrale.