Duccio di Buoninsegna, « Le pacte de Judas »

Repères 15 et 16. : « Pacte de Judas » ; « Le Christ prend congé des apôtres ».
fullsizeoutput_25b9

Duccio di Buoninsegna (Sienne, vers 1260 – vers 1318/19)

Patto di Giuda (Le pacte de Judas)

Tempera et or sur panneaux, 50 x 53 cm.

Sienne, Museo dell’Opera del Duomo.

Des quatre Évangélistes, seuls Matthieu (Mt 26, 1-5 et Mt 26, 14-16), Marc (Mc 14, 1-2 et Mc 14, 10-11) et Luc (Lc 22, 1-6) racontent l’épisode du pacte de Judas qu’ils situent entre l’Entrée à Jérusalem et la Cène. Judas s’est alors rendu auprès des Grands-Prêtres à qui il a vendu le Christ pour la somme de trente deniers, ainsi que le précise Matthieu (« ils lui comptèrent trente pièces »). C’est l’instant qui est ici représenté. L’emplacement de la scène dans la chronologie agit comme un rappel de l’infamie initiale de Judas avant que n’intervienne, à proprement parler, la dénonciation de Jésus, laquelle adviendra peu après selon les Évangiles, et à laquelle nous assisterons nous mêmes dans le panneau suivant.

On notera, en même temps que l’extrême habilité du procédé visuel, la manière par laquelle Duccio fait en sorte que les Grands-Prêtres entourent la figure du traître, et l’enveloppent pour mieux signifier sa nouvelle appartenance au groupe des contradicteurs du Christ et, par là, sa trahison.