Giovanni di Stefano, « Ermete trismegiste »

Ermès tyrismegsite.png

Giovanni di Stefano

Ermete trismegiste, 1488.

Marqueterie de marbres.

Inscriptions :

  • dans le cartouche du bas : « HERMIS MERCURIUS TRISMEGISTUS CONTEMPORANEUS MOYSI »
  • dans le second cartouche porté par deus sphinges : « DEUS OMNIUM CREATOR  SECUM DEUM FECIT VISIBILEM ET HUNC FUIT PRIMUM ET SOLUM QUO OBLECTATUS EST ET VALDE AMAVIT PROPRIUM FILIUM QUI APPELLATUR SANCTUM VERBUM » [2]
  • sur les pages du livre ouvert : « SUSCIPITE O LICTERAS ET LEGIS EGIPTII »

Sienne, Duomo

[1] « Hermès Mercure Trismégiste, contemporain de Moïse. »

[2]  » Dieu, créateur de toutes choses, fit un autre Dieu visible et celui-ci est le seul qui fit ses délices et qu’il aima, qui fut appelé le Saint Verbe. »

[3] Référence à l’Égypte en tant que siège de la sagesse ancienne, à laquelle les deux sphinx se réfèrent probablement également.