Pietro

Pierre, considéré comme le « prince des apôtres », il est le premier pape de la Chrétienté. D’abord connu sous le nom de Simon, avant que le Christ ne le surnomme Pierre [1], il est le frère d’un second apôtre, André. Condamné au supplice de la croix, il aurait été crucifié la tête en bas à sa demande.

Iconographie

Pierre est assez aisément reconnaissable car son type iconographique est constant ; vêtu, comme l’ensemble des apôtres, de la toge romaine, il est toujours représenté sous les traits d’un homme d’âge mûr, au large visage portant

  • une courte barbe blanche, couleur des ses cheveux
  • et surtout, une ou plusieurs clés ; au nombre de deux, l’une d’or, l’autre d’argent, clés du ciel et de la terre, elles symbolisent le pouvoir de Pierre de lier ou de délier, d’excommunier ou d’absoudre que le Christ lui a conféré [2] ; les clés peuvent aussi être au nombre de trois ; dans ce cas, elles symbolisent le triple pouvoir de Pierre sur la Terre, au Ciel et en Enfer.

D’autres attributs, particulièrement nombreux, peuvent lui être associés, parmi lesquels :

  • une barque (allusion à son premier métier de pêcheur)
  • un poisson (même allusion mais avec une seconde signification : celle de pêcheur d’hommes)
  • le coq, emblème de ses reniements

Il est parfois représenté assis sur un trône ou tenant la maquette d’une église.

Épisodes de la vie du saint :

Les épisodes de la vie de Pierre sont empruntés soit aux Actes des Apôtres, soit à la Légende dorée.

  • Vocation de Pierre et de son frère André : il marche sur l’eau pour rejoindre le Christ qui l’a appelé de la rive.
  • Il reçoit les clés des mains du Christ.
  • Le tribut de Pierre
  • Il coupe l’oreille de Malcus lors de l’arrestation du Christ.
  • Les reniements
  • Saint Pierre prêchant.
  • Saint Pierre donnant le baptême.
  • Avec Jean, il guérit un estropié près du temple.
  • Il guérit des malades avec son ombre.
  • Il ressuscite Thabitha.
  • Son arrestation.
  • Il est libéré de prison par un ange.
  • Il est visité par Paul dans sa prison d’Antioche.
  • Il ressuscite le fils de Théophile, préfet d’Antioche.
  • Il vogue d’Antioche à Pise (ou Rome) avec Marc, Denis et Apollinaire.
  • La chute de Simon le Magicien, qui avait offert de l’argent à Simon-Pierre pour acquérir le don du Saint-Esprit ; voulant renouveler l’expérience d’Icare depuis le haut du Capitole, il s’envole grâce aux ailes que lui a données Satan ; mais une prière de l’apôtre met fin au sortilège et le mage Simon chute lamentablement avant de se fracasser le crâne sur le sol.
  • Il guérit miraculeusement sa fille Pétronille.
  • Quo vadis, Domine ?, ou la Rencontre avec le Christ sur la Via Appia.
  • Dernière rencontre de Pierre et Paul sur le chemin du supplice.
  • Son martyre : d’après les Apocryphes, il est crucifié la tête en bas, en « contremont. »
  • Son âme monte au ciel.

Épisode posthumes :

  • Son enterrement par saint Lin ?

Episode allégorique :

  • Pierre est couronné pape.

[1] « André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre. » Évangile de Jean (Jn 1, 42).

[2] La formule christique Tibi dabo claves regni coelorum, que l’on trouve dans l’Évangile de Matthieu, est à l’origine d’un contresens qui a abouti à la croyance populaire selon laquelle les clés de Pierre sont celles du Paradis.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s