Chiara di Assisi

Chiara Scifi, ou Claire d’Assise (Assise, 1193 ? – 1253), est la première femme disciple de saint François. Elle est également la fondatrice du second Ordre de saint François, les Pauvres Dames, ou Clarisses (1253) et reçoit des mains du saint d’Assise l’habit de l’Ordre.

Iconographie
Jacopo di Mino del Pelliciaio, “ Santa Chiara”. Panneau latéral du “Polyptyque de la Madonna col Bambino e i Santi Chiara, Giovanni Battista, Agostino, Francesco”. Sienne, Pinacoteca Nazionale.

Claire porte l’habit gris-brun des Clarisses et un voile, un col blanc et doublure de voile de la même couleur, une cordelière serrée à la ceinture, à l’instar des Franciscains.
Le scapulaire [1] est visible sous son manteau.

Elle peut porter :

  • une croix
  • un lys
  • une hostie
  • un vase
  • une pyxide, parfois accompagnée du Séraphin de l’Eucharistie [2]
  • un cornet avec une flamme

Épisodes de la vie de la sainte :

  • Le revêtement de l’habit de l’Ordre par saint François.
  • Les sarrasins assiégeant la ville, Claire apporte la pyxide sur les murs de son couvent (San Damiano. La présence de l’Eucharistie met les ennemis en fuite.
  • Alors qu’elle est gravement malade, elle reçoit la visite du pape Innocent IV. Alors qu’il s’apprête à la quitter, le pape lui demande de bénir le pain du repas qu’ils doivent partager ; alors qu’elle s’est agenouillée pour faire le signe de la croix, son empreinte sur les miches sont si profondes que celle-ci semblent avoir été divisées en quatre.
  • Sa mort. On voit sœur Agnès [3] lui aider la main.
  • Ses funérailles.

[1] Le scapulaire est composé de deux larges pièces de tissus portées à l’avant et à l’arrière, joints sur les épaules. 

[2]

[3] Lors du procès en canonisation de Claire, le premier témoin à intervenir aurait présenté Agnès comme une sœur très proche de la sainte, et témoin elle-même de la bienveillance du Seigneur pour elle et sa communauté monastique (Marco Bartoli, « Agnès, pénitente », Claire D’Assise. Éditions Franciscaines, 2002, p. 86).