Pieve dei Santi Biagio e Donato

78B2DFFA-77C5-45F6-8D8B-09267B7D70D8.jpeg

Piève des saints Blaise et Donat

La place principale du village sur laquelle s’élève l’église est un modèle, en petit, de l’urbanisme médiéval aux apparences chaotiques pour un esprit français nourri de grandioses symétries. Ce chaos, qui toutefois n’est qu’apparent, est extrêmement séduisant : il définit toujours une scénographie urbaine d’une grande originalité. 

La façade à double pente de l’église est d’une extrême simplicité.  Le clocher construit en briques date du XVIIe s.

Intérieur

0F5BCC9B-BCD1-4BAE-A9F2-8F57525DC2A5

Autel de gauche :

AB58F323-ED2C-4CDD-95E0-494AF6A5F9B7.jpeg

  • Ambito seneseMadonna del Rosario, fin du XVI s. Huile sur toile.

Maître-autel :

CF0C336E-593F-4FB9-8278-3121F76972E4.jpeg

  • Giuseppe Nicola Nasini, Madonna col bambino in gloria con i santi Biagio e Donato, fin du XVIIe s.

Autel de droite 

942D7DE0-AE7E-4485-B8C3-6ADC0B86EA50.jpeg

  • Francesco Vanni (manière de), Adorazione dei pastori, 1601. Huile sur toile.

Sur la paroi de droite, on peut également observer la présence d’un linteau de pierre historié, qui marque l’emplacement de la porte des Battezzanti, aujourd’hui murée. C’est par cette porte qu’entraient les catéchumènes. A gauche, une seconde porte, elle aussi murée, conduisait au cimetière.