Bartolo di Fredi, « Mosè muta la verga in serpente »

Bartolo di Fredi (Sienne, 1330 – 1410)

Mosè muta la verga in serpente (Moïse transforme le bâton en serpent), 1367.

Détail des Storie del Vecchio Testamento (Épisodes de l’Ancien Testament).

Fresque

Inscriptions :

  • (en bas, dans l’encadrement de la fresque) : « COME . MOYSE . FECE . DELA . VERGA . S / […] . DINANZI . A[L]RE . FARAONE » [1]

Provenance : In situ.

San Gimignano, Collegiata.

Dieu a mandaté Moïse et Aaron afin de mettre en demeure Pharaon de laisser les Israélites quitter l’Égypte. Certain du refus de Pharaon – qu’il espère afin de pouvoir le châtier, lui et ses armées – il a donné aux deux frères des consignes précises.

La scène se passe dans une salle du palais de Pharaon qui n’est pas sans évoquer celle où nous avons vu Joseph recevoir ses frères dans la fresque précédente. Voici que Moïse et Aaron comparaissent devant Pharaon. Alors qu’ils semble à peine être entrés, celui-ci vient de demander à Moïse qui s’avance vers lui de réaliser un prodige. Conformément aux recommandations divines, Aaron jette alors son bâton au sol. Moïse change instantanément ce bâton en serpent. À l’état arrière-plan, une foule de spectateurs regarde la scène avec étonnement. Seul Pharaon ne semble pas particulièrement surpris. L’Exode nous apprend que les magiciens égyptiens seront capables de faire aussi bien que Moïse l’instant d’après. Le sort en est jeté, l’Egypte subira les plaies les plus effroyables avant que son armée ne périsse tout entière dans la mer rouge.

[1] « Comment Moïse fit [se transformer] le bâton devant le pharaon ».