Plan d’église en croix latine

Au IVe siècle, la décision de Constantin [1]Flavius Valerius Aurelius Constantinus (272 – 337) : d’abord usurpateur (306 – 310), proclamé empereur romain sous le nom de Constantin Ier (310 – 324), puis seul maître de l’Empire (324 – 337), mort après 31 ans de règne. En 312, il fait du Christianisme la nouvelle religion d’État. d’officialiser le christianisme donne lieu aux premières grandes constructions chrétiennes. C’est le cas de trois des quatre basiliques majeures de Rome : la Basilique Saint-Pierre, Saint-Jean-de-Latran, Saint-Paul-hors-les-murs et Sainte-Marie-Majeure. Celles-ci reprennent un dispositif architectural déjà utilisé en Grèce et dans la Rome antique : la basilique à nef couverte d’une charpente en bois, édifice laïc qui pouvait s’adapter aux mouvements de la foule et assurer aussi bien un lieu d’assemblée que celui d’un rituel public [2]Voir : « Architecture d’une église »..

Dans les nouvelles basiliques chrétiennes, les vaisseaux de la nef conservent la fonction d’accueillir une foule devenue celle des fidèles, l’abside, réservée auparavant au tribunal de la basilique romaine, devenant l’espace réservé à l’autel et aux célébrants. La basilique chrétienne est façonnée par le rite. À cet effet, on introduit un axe liturgique qui accompagne et guide le mouvement longitudinal. Au contraire des temples grecs et romains, la basilique englobe dans le même espace le lieu sacerdotal centré et celui de l’assemblée des fidèles dans la nef organisée sur un axe. Dans cette articulation architecturale très organisée, la croisée avec les transepts introduisent sur le plan [3]Il est très probable que les premiers transepts soient le produit de modifications du plan primitif., à partir du Ve siècle [4]Les deux plus grandes basiliques de Rome, Saint-Pierre et Saint-Paul-hors-les-murs, ont eu un transept dès le IVe s., une dimension nouvelle qui vient nettement différencier la basilique chrétienne de la basilique civile romaine et donne lieu à la naissance d’un nouvel espace de culte. La structure ainsi mise en place évolue peu au fil des siècles successifs, si ce n’est, essentiellement, dans les détails, en fonction de l’évolution des besoins liturgiques mais aussi de l’évolution des goûts. Le plan de l’édifice a dorénavant acquis la forme, évidemment symbolique, dite « en croix latine ».

Notes

Notes
1 Flavius Valerius Aurelius Constantinus (272 – 337) : d’abord usurpateur (306 – 310), proclamé empereur romain sous le nom de Constantin Ier (310 – 324), puis seul maître de l’Empire (324 – 337), mort après 31 ans de règne. En 312, il fait du Christianisme la nouvelle religion d’État.
2 Voir : « Architecture d’une église ».
3 Il est très probable que les premiers transepts soient le produit de modifications du plan primitif.
4 Les deux plus grandes basiliques de Rome, Saint-Pierre et Saint-Paul-hors-les-murs, ont eu un transept dès le IVe s.
%d blogueurs aiment cette page :