Antiphonaire

L’antiphonaire (du lat. antiphona : antienne [1]Antiphone ou antienne : chant liturgique exécuté en alternance par deux chœurs, l’un disant les versets, l’autre répondant par une antienne.) est un recueil de musique religieuse qui contient, notées en plain-chant, toutes les mélodies des antiennes, psaumes, hymnes, etc., qui font partie des offices de la liturgie.

Le plus ancien antiphonaire [2]On dit quelquefois antiphonal, ou antiphonier. connu est celui de saint Grégoire le Grand [3]L’antiphonaire autographe de saint Grégoire a été détruit dans un incendie au Vatican. Les deux copies les plus anciennes qu’on en possède se trouvent l’une à la bibliothèque de l’abbaye de Saint-Gall en Suisse, l’autre à Montpellier. ; on l’appelle centonien [4]De centon, qui désigne un morceau composé d’éléments repris à une ou plusieurs autres œuvres et réarrangés de manière à former un ensemble différent. Le chant grégorien utilise beaucoup cette technique de composition littéraire et musicale, en reprenant des versets tirés de la Bible et des Évangiles, ou d’autres textes, avec les mélodies grégoriennes sur … Poursuivre, parce qu’il réunissait les mélodies religieuses en usage dans les églises d’Occident. Cet antiphonaire autographe se divisait en deux parties : le Graduel, comprenant les chants en usage pendant la messe, et le Responsorial, auquel s’est appliqué depuis d’une manière spéciale le nom « d’antiphonaire », et qui contenait les répons [5]Chant liturgique exécuté par un soliste et répété par le chœur. et les antiennes [6]Refrain liturgique repris par le chœur entre chaque verset d’un psaume. des heures de l’office divin.

Notes

Notes
1 Antiphone ou antienne : chant liturgique exécuté en alternance par deux chœurs, l’un disant les versets, l’autre répondant par une antienne.
2 On dit quelquefois antiphonal, ou antiphonier.
3 L’antiphonaire autographe de saint Grégoire a été détruit dans un incendie au Vatican. Les deux copies les plus anciennes qu’on en possède se trouvent l’une à la bibliothèque de l’abbaye de Saint-Gall en Suisse, l’autre à Montpellier.
4 De centon, qui désigne un morceau composé d’éléments repris à une ou plusieurs autres œuvres et réarrangés de manière à former un ensemble différent. Le chant grégorien utilise beaucoup cette technique de composition littéraire et musicale, en reprenant des versets tirés de la Bible et des Évangiles, ou d’autres textes, avec les mélodies grégoriennes sur lesquelles ils sont chantés.
5 Chant liturgique exécuté par un soliste et répété par le chœur.
6 Refrain liturgique repris par le chœur entre chaque verset d’un psaume.
%d blogueurs aiment cette page :