Andrea di Niccolò, « La Madonna con il Bambino e i Santi Bernardino, Pietro, Sebastiano e Sigismondo »

Andrea di Niccolò (Sienne, actif de 1462 à 1514)

La Madonna con il Bambino e i Santi Bernardino, Pietro, Sebastiano e Sigismondo (La Vierge et l’Enfant et les saints Bernardin, Pierre, Sébastien et Sigismond), 1498.

Tempéra sur panneau,

Inscriptions :

  • (dans la trabéation) : « + SUB THRONO DEI OMNES S(AN)C(T)I CLAMA(BAN)T VINDICA SANGUINEM N(OST)RUM D(EU)S N(OSTE)R » [1]Sub throno dei omnes sancti clamabant vindica sanguinem nostrum deus noster (« Au pied du trône de Dieu, tous les Saints criaient : Demandez compte de notre sang, notre Dieu »). D’après l’Apocalypse (Ap 6, 9-10).
  • (sur les pages du livre ouvert de Bernardin) : « QV(A)E SVRSUM SVNT SAPITE NON QV(A)E SVP(RA) TERRAM » [2][…] quae sursum sunt sapite non quae supra terram » (« Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. » Lettre de saint Paul Apôtre aux Colossiens (Col 3, 2).
  • (sur la deuxième marche du trône) : « ANDREE NICHOLA PICTORIS SENENSIS » [3]« Andrea di Niccolò, peintre de Sienne. »
  • (sur la première marche) : « M. MARIANO DI BIAGIO 7 GALGANO DI NICOLAIO DEN[…] MCCCCLXXXXVIII DIE XXVIII / IULII » [4]« Mariano di Biagio et Galgano di Nicolaio […] le 28 juillet 1498.

Provenance : Collégiale de Santa Maria Assunta, Casole d’Elsa.

Casole d’Elsa, Museo Civico Archeologico e della Collegiata.

Autour de la Vierge assise sur un trône et tenant l’Enfant-Jésus sur ses genoux, Andrea di Niccolò, dont ce retable est la première œuvre datée et signée, a représenté, de gauche à droite, les saints Bernardin, Pierre, Sébastien et Sigismond.

Dans la lunette : La strage degli innocenti (Le massacre des Innocents)

Dans la prédelle, selon une pratique dorénavant bien établie, les cinq compartiments représentent l’un des événements principaux de l’histoire du saint situé immédiatement au-dessus, dans le panneau central du retable :

1
2
3
4
5
  1. Miracolo di San Bernardino che resuscita un fanciullo (Miracle de saint Bernardin ressuscitant un enfant) [5]Philippe Jansen, « Un exemple de sainteté thaumaturgique à la fin du Moyen Âge : les miracles de saint Bernardin de Sienne, Mélanges de l’école française de Rome, 1984, 96-1, pp. 129-151.
  2. Vocazione di San Pietro (Vocation de saint Pierre) : La vocation de saint Pierre et de saint André par le Christ, qui fit des deux frères ses premiers disciples, est représentée selon ce passage tiré de l’Évangile selon saint Matthieu : « Or Jésus marchant le long de la mer de Galilée, vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et André, son frère, qui jetaient leur filet dans la mer ; car ils étaient pêcheurs ; et il leur dit : Suivez-moi, et je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. Aussitôt ils quittèrent leurs filets, et ils le suivirent. » (Mt 4, 18-20).
  3. Crocifissione (Crucifixion)
  4. Martirio di San Sebastiano (Martyre de saint Sébastien) : Loin de l’iconographie habituelle de la scène du martyre de saint Sébastien [6]L’image du martyre de saint Sébastien privilégie, depuis le XIVe s., la scène où le saint, représenté nu, attaché à une colonne ou à un arbre, est transpercé de flèches par des archers., l’image montre le saint au moment de sa mise à mort par le bourreau.
  5. Clodomiro che assiste alla decollazione di San Sigismondo (Clodomir assiste à la décapitation de saint Sigismond) : Après avoir capturé Sigismond avec sa femme et ses enfants, le roi Clodomir l’emmena à Orléans où il fut emprisonné avant, selon Grégoire de Tours, d’être décapité, puis jeté dans un puits à Colombe (aujourd’hui Saint-Péravy-la-Colombe, dans le Loiret) en même temps que ses proches.

Notes

Notes
1 Sub throno dei omnes sancti clamabant vindica sanguinem nostrum deus noster (« Au pied du trône de Dieu, tous les Saints criaient : Demandez compte de notre sang, notre Dieu »). D’après l’Apocalypse (Ap 6, 9-10).
2 […] quae sursum sunt sapite non quae supra terram » (« Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. » Lettre de saint Paul Apôtre aux Colossiens (Col 3, 2).
3 « Andrea di Niccolò, peintre de Sienne. »
4 « Mariano di Biagio et Galgano di Nicolaio […] le 28 juillet 1498.
5 Philippe Jansen, « Un exemple de sainteté thaumaturgique à la fin du Moyen Âge : les miracles de saint Bernardin de Sienne, Mélanges de l’école française de Rome, 1984, 96-1, pp. 129-151.
6 L’image du martyre de saint Sébastien privilégie, depuis le XIVe s., la scène où le saint, représenté nu, attaché à une colonne ou à un arbre, est transpercé de flèches par des archers.
%d blogueurs aiment cette page :