Niccolò Betti

Niccolò Betti (Florence, v. 1550 – v. 1618) : peintre. Ses dates de naissance et de décès ne sont pas connues avec certitude. Il fut l’élève de Michele Tosini, plus connu sous le nom de Michele di Ridolfo del Ghirlandaio [1]Michele Tosini, également dit Michele di Ridolfo del Ghirlandaio (Florence, 1503 – 1577) : peintre. Il fut l’élève de Lorenzo di Credi (Florence, v. 1459 ou 1460 – 1537), et, après 1525, de Ridolfo del Ghirlandaio, lui-même fils de Domenico Ghirlandaio. Reconnaissant envers son élève, le maître lui consentit l’usage de son propre nom, comme s’il était son propre fils., et rejoignit plus tard Giorgio Vasari.

Il semble avoir été parmi les plus jeunes collaborateurs sur le chantier des peintures du Studiolo de Francesco I [2]Dans le Studiolo, dont les peintures ont été achevées en 1572, lui revient, en particulier, le Saccheggio (signé « Niccolaus de Betti » sur la base d’une amphore sombre gisant au centre). au Palazzo Vecchio (Florence), mais on ne peut pas dire que la participation à la décoration du Studiolo ait été pour lui le début d’une carrière importante dès lors que peu ou rien n’est connu de lui en dehors de cet épisode. [3]Voir : Mario Bucci, Lo Studiolo di Francesco I, Florence, Sadea/Sansoni (Coll. Forma e Colore) 1965 ; Alessandro Nesi, Niccolò Betti (1546-1620), pittore dello Studiolo, Florence, Maniera, 2017.

Certaines peintures de lui ont été identifiées par Brogi (1897) dans les églises de Montepulciano : à Sant’Agnese, une pala d’altare avec l’Adoration des bergers, à Santa Maria delle Grazie une autre avec la Madone entre les saints Giovanni Battista et Girolamo, celle-ci signée « Niccolaus Bettius Civis Florentinus Pinxit ». Dans ce retable, on note, même dans les fonds de couleur plus larges et plus calmes, dans la disposition simple et très traditionnelle des personnages, l’élégance élancée et tournée, toujours basée sur Vasari, typique de Poppi et exprimée, par exemple, dans le plafond du Studiolo.

ŒUVRES VISIBLES À SIENNE et dans le pays siennois
  • Adorazione dei pastori. Montepulciano, Église de Sant’Agnese.
  • Madonna tra i ss. Giovanni Battista e Girolamo. Montepulciano, Église de Santa Maria delle Grazie.
  • Annunciazione (1580). Chianciano Terme, Museo della collegiata di Chianciano Terme.
  • Annunciazione (1581). Chianciano Terme, Museo della collegiata di Chianciano Terme
  • Madonna del Rosario tra i santi Caterina da Siena e Domenico (1616). Chianciano Terme, Museo della collegiata di Chianciano Terme.

Notes

Notes
1 Michele Tosini, également dit Michele di Ridolfo del Ghirlandaio (Florence, 1503 – 1577) : peintre. Il fut l’élève de Lorenzo di Credi (Florence, v. 1459 ou 1460 – 1537), et, après 1525, de Ridolfo del Ghirlandaio, lui-même fils de Domenico Ghirlandaio. Reconnaissant envers son élève, le maître lui consentit l’usage de son propre nom, comme s’il était son propre fils.
2 Dans le Studiolo, dont les peintures ont été achevées en 1572, lui revient, en particulier, le Saccheggio (signé « Niccolaus de Betti » sur la base d’une amphore sombre gisant au centre).
3 Voir : Mario Bucci, Lo Studiolo di Francesco I, Florence, Sadea/Sansoni (Coll. Forma e Colore) 1965 ; Alessandro Nesi, Niccolò Betti (1546-1620), pittore dello Studiolo, Florence, Maniera, 2017.
%d blogueurs aiment cette page :