Palazzo Pannilini (già Guglielmi)

Palais Pannilini (autrefois Guglielmi)

Via Sant’Agata et Casato di Sopra. Sienne.

Se rendre sur place :


Visibles depuis la via Sant’Agata et le Casato di Sopra, les façades du Palazzo Guglielmi (depuis Palazzo Pannilini) marquent l’un des points culminants de l’architecture civile siennoise du XVIe siècle.

La construction du palais date de 1548, comme le rappelle Ettore Romagnoli dans la biographie de Riccio : « la façade de l’immeuble de la Piazza di S. Agostino a été élevée par Alessandro Guglielmi, un immeuble qui appartenait aux Azzoni et maintenant aux Pannellini, par que certains attribuent à tort à Peruzzi, et que […] Mancini mentionne comme une œuvre de Riccio ».

Divisé en trois ailes formant un U autour d’une cour en terrasse placée à un niveau nettement supérieur à la rue Sant’Agata qui descend en direction du Campo, le bâtiment est construit sur un plan s’ouvrant sur l’extérieur de la ville, typique de la villa Renaissance. À l’origine, cette ouverture vers l’extérieur était soulignée par une loggia au premier étage supérieur, en grande partie fermée par la suite. Le prototype le plus important de cette construction est d’origine siennoise : il s’agit de la Villa Chigi alle Volte.

Avec une seule aile le long du Casato di Sopra et la façade à trois ailes face au Campo di Sant’Agostino, il semble que le palais Guglielmi soit le seul à Sienne à fusionner la typologie du bâtiment urbain avec celle de la villa à trois ailes. On considère généralement que l’architecte de l’ensemble est Bartolommeo Neroni, dit il Riccio.

Compte tenu de la qualité de la façade vers le Casato et compte tenu des intersections raffinées entre encadrement et rustication, ainsi que de l’alternance également raffinée et élégante des matériaux, il semble n’y avoir aucun doute, mais puisque des différences de qualité évidentes peuvent être notées entre cette façade et l’élévation vers S. Agostino, qui n’offre pas des détails aussi précis, une certaine perplexité peut surgir quant à la paternité de Riccio.