Ignoto pittore senese, « Don Magino, monaco degli Umiliati, camarlengo »

9.png

Office de la Gabella

Auteur non identifié

Don Magino, monaco degli Umiliati, camarlengo  (Don Magino, moine des Humiliés, camerlingue)

1307, janvier-juin

34,8 x 24,5 cm.

Archivio di Stato di Siena, n° 9

Inscriptions :

  • « SIGNORI DE LA CABELLA DA KALENDE GENAIO ANNI CCC SEI INFINO A KALENDE LULLIO ANNI CCC SETTE ISTRICHA RENALDI MALISCHOTTI DI CITTA’, TURA DI GERI MONTANINI DI SANTO MARTINO, NERI DI MISERE SALINBENE DI CHAMOLLIA »
  • « CHAMARL[E]NGO DEL DETTO TENPO FRATE MAGINO DE LI UMILIATI »

Provenance : archives de l’ancien Etat siennois.

La surface de la tablette est entièrement peinte. [1] Tout en haut, figurent les blasons des trois esecutori, devenus illisibles du fait de leur importante abrasion. Leur nom apparaît cependant dans la première inscription, immédiatement au dessous de la frise de blasons : Renaldo Maliscotti (secteur de Città), Tura di Geri Montanini (secteur de San Martino) et Neri di Misere Salimbeni (secteur de Camollia). C’est la première fois qu’apparaissent les noms des secteurs (les terzi) qui divisaient en trois entités administratives le tissus urbain, y compris les zones situés immédiatement à l’extérieur des murs de la ville. Selon un principe de parité documenté pour la première fois dans un statut datant de 1262, chacun des trois grands secteurs de la ville, appelés terzi [2], est représenté dans cette charge administrative.

Remarquer la structure de bois qui sépare et protège l’espace où le trésorier effectue sa tâche.

[1] Deux autres tablettes entièrement peintes, datant des années 1296 et 1304, sont conservées respectivement, à Budapest, Szépmüvészeti Muzeum, et à Berlin, Gemäldegalerie.

[2] A Sienne, on parle terzi (terzo = tiers) signifier les trois grandes circonscriptions qui divisent la ville : Città, Camollia et San Martino. Sienne est aujourd’hui  divisée en dix contrades