Pietro Lorenzetti, Prédelle de la « Pala del Carmine »

Pietro Lorenzetti (connu à Sienne de 1305 à 1345)

Prédelle de la Pala del Carmine. Madonna in trono col Bambino fra quattro Angeli, San Nicola e il profeta Elia  [1]1329 (datée et signée).

Tempéra sur panneaux transposé sur toile en 1883, dimensions indiquées ci-dessous, panneau par panneau.

Provenance : Oratorio della Compagnia di Sant’Ansano, Dòfana, près Sienne. A l’origine, église du Carmine, Sienne.

Sienne, Pinacoteca Nazionale.

La prédelle, considérée à juste titre comme un pur chef-d’oeuvre, est constituée de cinq compartiments de taille équivalente, excepté le compartiment central dont la largeur est plus importante.

Par leur vigueur narrative, leur sens du détail tiré de la vie quotidienne – c’est l’une des caractéristiques les plus remarquables et les plus émouvantes de la peinture siennoise du Trecento -, par leurs paysages traités comme des miniatures, le rôle particulier qui leur est dévolu ainsi que par l’insistance avec laquelle apparaît l’architecture, les cinq panneaux de la prédelle constituent, comme souvent dans les images faites pour être vues de près, l’un des lieux ou s’expriment avec le plus de force les aspects les plus innovants du retable.

  1. Il sogno di Sobach
  2. Eremiti carmelitani presso la Fonte di Elia
  3. Sant’Alberto, Patriarca di Gerusalemme, consegna la Regola carmelitana a San Broccardo
  4. Papa Onorio III aprova la Regola carmelitana
  5. Papa Onorio IV concede l’abito bianco ai carmelitani in sostituzione di quello barrato

Lorsque nous arriverons au cinquième et dernier compartiment de la prédelle, nous aurons vu l’espace environnant le puits (ou la fontaine) d’Elie se couvrir (scène 5) de constructions (une église et même, une ville), et le costume des frères carmélites changer de couleur et d’apparence (scène 5).