Francesco di Giorgio Martini, La Madonna col Bambino e i Santi Pietro e Paolo

86E2B926-5330-4000-93D4-BAE75C9BC997

Francesco di Giorgio Martini (Sienne, 1439 – 1502)

La Madonna col Bambino e i Santi Pietro e Paolo (Vierge à l’Enfant et les saints Pierre et Paul), vers 1470.

Tempéra sur panneaux, 65 x 47 cm. (y compris le cadre original)

Inscriptions : /

Provenance : Ospedale di Santa Maria della Scala, Sienne.

Il s’agit de la plus ancienne des Madones de Francesco di Giorgio conservées à la Pinacothèque.

Au second plan, derrière la Vierge à l’Enfant, les deux figures de Pierre, sans ses clés mais reconnaissable malgré tout, et de Paul, dont on aperçoit le rouleau qui évoque les . nombreuses lettres envoyées par l’apôtre, sont immanquablement identifiables, tant par leur aspect physique que par les symboles qu’ils portent à la main (une clé pour Pierre, une lettre roulée pour Paul).

Des quatre personnages, curieusement, l’Enfant est le seul à ne pas avoir l’air triste et songeur auquel cette scène donne généralement lieu depuis la fin du Duecento (XIIIe siècle). Au contraire, il semble que ce soit lui qui s’emploie à rassurer et à conforter sa Mère par un geste enveloppant du bras gauche autour du coup de Marie. Le geste qu’il esquisse à l’attention de Pierre en tirant délicatement un pan du manteau de l’apôtre s’apparente à un signe d’affection de la part de l’Enfant Jésus mais on peut cependant aussi le lire comme un appel.