Sano di Pietro, « Annuncio ai pastori »

fullsizeoutput_14f.jpeg

Sano di Pietro (Sienne, 1405 – 1481)

Annuncio ai pastori (Annonce aux bergers), v. 1451-1455.

Tempéra et or sur panneau, 54,5 x 69 cm.

Provenance : Église de San Pietro in Castelvecchio.

Sienne, Pinacoteca Nazionale.

Le petit panneau présenté aujourd’hui est le fragment d’un pinacle provenant d’une composition plus grande dont on a longtemps perdu la trace. Le geste de l’ange, qui tend la main droite vers le bas pour montrer la scène de la « Nativité », aujourd’hui perdue, témoigne que ce panneau a été découpé.

L’Annonce aux bergers, racontée dans l’évangile de saint Luc, est un thème rarement traité de façon isolée. La scène est le plus souvent présentée comme un épisode secondaire de la Nativité de Jésus, localisé la plupart du temps en arrière-plan de l’Adoration des bergers.

Sano décrit la scène avec la science de l’enlumineur et le goût narratif qui l’inscrit dans la grande tradition siennoise.

Il innove en plaçant au centre du panneau un petit troupeau de moutons, ainsi que l’ange annonciateur qu’on croirait propulsé par un moteur à réaction. Malgré l’originalité de la composition, le panneau s’inspire des représentations d’Ambrogio Lorenzetti ou de Domenico di Niccolò. Sano répétera cette scène vingt ans plus tard (mais en la décentrant sur la droite), dans un panneau conservé à Munich.

Opposés symboliquement aux Rois mages, qui les suivront de peu pour venir adorer le nouveau-né, les bergers représentent l’humanité la plus humble et la plus modeste. Rien donc d’étonnant à trouver dans le scène un troupeau de moutons blancs et noirs serrés les uns contre les autres dans un petit enclos, un feu où se réchauffent les bergers ou un chien en arrêt qui se tord le cou pour voir l’apparition.

Capture d’écran 2019-10-19 à 11.43.09.png

On notera un paysage stylisé fréquemment vu dans la peinture siennoise, et qui évoque les crete senesi.