Pier Pettinaio (Bienheureux)

Moine du Tiers Ordre franciscain, mort le 5 décembre 1289. Son nom (Pettinaio ou Pettignano) provient du métier de fabriquant (ou vendeur) de peignes (pettine : « peigne ») qu’il exerça toute sa vie avant d’entrer dans les Ordres.

Il intègre l’Ordre franciscain à la fin de sa vie, après s’être défait de tous ses biens et en avoir offert le fruit aux pauvres. Une fois intégré à la communauté des moines, il fait le vœu de silence.  C’est pourquoi on le représente un doigt sur la bouche, en signe de demande de silence.

C’est en 1328 que le sénat de Sienne décrète que soit fêtée chaque année la date anniversaire de sa mort. Ses restes reposent dans l’église de San Francesco à Sienne, sa ville de naissance.

Iconographie

Il est représenté comme un homme d’âge moyen

  • vêtu de l’habit du Tiers Ordre franciscain : un manteau gris porté sur une longue tunique de la même couleur, un béret plus foncé sur la tête, la taille serrée par une corde
  • plaçant l’index verticalement devant sa bouche afin de demander le silence

Il porte

  • un chapelet à la main
  • des rayons (parfois une auréole) autour de la tête