Michele Arcangelo

Michel est l’un des trois archanges majeurs (avec Gabriel et Raphaël) que l’on rencontre dans les trois religions abrahamiques (judaïsme, christianisme, et islam). Avec, à nouveau, Gabriel et Raphaël, auxquels on ajoute Uriel, Jophiel, Azrael et Chamuel, Michel est l’un des sept archanges.

Ambrogio Lorenzetti, « San Michele arcangelo che sconfigge il drago ». Asciano, Museo Civico Archeologico e d’Arte Sacra – Palazzo Corboli.
Iconographie

L’Archange saint Michel est représenté sous les traits d’un jeune et beau chevalier en armure,

  • portant
    • une épée ou une lance
    • une balance pour peser les âmes [1]
    • parfois une orbe (un globe)
    • plus rarement (!), la maquette de la ville de Lucignano (en Toscane)
  • piétinant un dragon qu’il a vaincu
  • assis sur un trône

Episodes tirés de la légende du saint :

  • Michel combattant l’ange rebelle.
  • Il apparaît en songe à l’évêque de Gargano et lui explique qu’il a détourné la flèche tirée sur le bœuf parce que la présence de celui-ci avait pour but de désigner à la population l’endroit ou l’archange souhaitait que soit construit un monastère en son honneur.
  • Lors de la bataille de Siponto, il apparaît à l’évêque de la ville la veille de la fin d’une période de trêve de trois jours, afin de prédire la victoire sur les païens.
  • Il pèse les âmes des morts le jour du Jugement Dernier.

Il convient également de mentionner l’épisode allégorique de la lutte contre le dragon.

[1] À ce titre, Michel joue un rôle majeur à l’occasion du Jugement Dernier.