Abraham

Abraham, né Abram, ne fut nommé Abraham par Dieu [1]« Lorsque Abram fut âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, l’Éternel apparut à Abram, et lui dit: Je suis le Dieu tout puissant. Marche devant ma face, et sois intègre. […] Voici mon alliance, que je fais avec toi. Tu deviendras père d’une multitude de nations. On ne t’appellera plus Abram; mais ton nom sera Abraham, car je te rends père d’une multitude de … Poursuivre qu’à l’âge de 99 ans. C’est le plus célèbre des trois Patriarches de la Bible [2]Les trois Patriarches : Abraham lui-même, son fils Isaac, et Jacob, fils d’Isaac.. Il est supposé être le fils de Sem et, par cette ascendance, le petit-fils de Noé. L’épouse d’Abraham est la belle Sarah. Abraham et Sarah n’ont d’abord pas eu d’enfant. Saraï (premier nom de Sarah) a proposé à Abram (plus tard Abraham) de coucher avec sa servante personnelle, Agar, afin d’avoir un enfant malgré tout. [3]« Saraï, femme d’Abram, ne lui avait point donné d’enfants. Elle avait une servante Egyptienne, nommée Agar. Et Saraï dit à Abram: Voici, l’Eternel m’a rendue stérile; viens, je te prie, vers ma servante; peut-être aurai-je par elle des enfants. Abram écouta la voix de Saraï. Alors Saraï, femme d’Abram, prit Agar, l’Egyptienne, sa servante, et la … Poursuivre

Iconographie

Abraham a eu une vie mouvementée, pleine de pittoresque et de tragique. Cependant, l’art chrétien ne retient de tous les épisodes racontés dans la Bible que les faits pouvant être « interprétés comme des types ou des préfigures du Christ. » [4]Louis Réau, Iconographie …, II, 1, p. 126.

Son type iconographique s’est fixé de bonne heure dans l’art juif. Il est représenté

  • sous les traits d’un vieillard aux cheveux et à la barbe blanchis
  • portant un couteau (allusion au sacrifice de son fils)
  • sous les traits d’un roi-prêtre, en référence au pain et au vin offert par Melchisédec lors de leur rencontre [5]« Melchisédech, roi de Salem, fit apporter du pain et du vin : il était sacrificateur du Dieu Très Haut. » (Gn 14,18). Pour la première fois, la Bible mentionne l’association du pain et du vin. Cet épisode de la Genèse est volontiers considéré comme une préfiguration de la Cène eucharistique..

Scènes de la vie d’Abraham (Genèse)

  • Abram quitte Ur, sa ville natale en la terre des Chaldéens avec Loth (Gn 12, 1-4). [6]« Le Seigneur dit à Abram « Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, et va vers le pays que je te montrerai. Je ferai de toi une grande nation, je te bénirai, je rendrai grand ton nom, et tu deviendras une bénédiction. Je bénirai ceux qui te béniront ; celui qui te maudira, je le réprouverai. En toi seront bénies toutes les familles de la … Poursuivre
  • Séparation d’Abram et de Loth (Gn, 13) : pour éviter des disputes entre leurs bergers, Abram et Loth (l’oncle et le neveu) décident d’un commun accord de se séparer. Loth se dirige vers Sodome avec sa femme et ses filles, Abraham demeure dans le pays de Canaan. Les bergers d’Abram représentent les bons chrétiens, ceux de Loth les hérétiques.
  • Abram quitte Canaan (Gn, 13, 14-18). [7]« […] le Seigneur dit à Abram : ‘Lève les yeux et regarde, de l’endroit où tu es, vers le nord et le midi, vers l’orient et l’occident. Tout le pays que tu vois, je te le donnerai, à toi et à ta descendance, pour toujours. Je rendrai nombreuse ta descendance, autant que la poussière de la terre : si l’on pouvait compter les grains de poussière, on … Poursuivre
  • Rencontre d’Abram et de Melchisédech (Gn 14, 17-24). [8]« Après qu’Abram fut revenu vainqueur de Kedorlaomer et des rois qui étaient avec lui, le roi de Sodome sortit à sa rencontre dans la vallée de Schavé, qui est la vallée du roi. Melchisédech, roi de Salem, fit apporter du pain et du vin : il était sacrificateur du Dieu Très Haut. Il bénit Abram, et dit : ‘Béni soit Abram par le Dieu Très Haut, maître du ciel et de la … Poursuivre
  • Dieu promet à Abram une lignée aussi nombreuse que les étoiles du firmament (Gn 15, 1-6). [9]« Après ces événements, la parole de l’Eternel fut adressée à Abram dans une vision. Il dit : ‘Abram, n’aie pas peur ! Je suis ton bouclier et ta récompense sera très grande.’ Abram répondit : ‘Seigneur Eternel, que me donneras-tu ? Je m’en vais sans enfants et l’héritier de mes biens, c’est Eliézer de Damas.’ Abram dit : ‘Tu ne … Poursuivre
  • Sarah, épouse stérile d’Abram, lui présente Agar, une esclave égyptienne ; celle-ci lui donne un fils nommé Ismaël. C’est à cette époque que Dieu modifie le nom d’Abram, qui devient Abraham (Gn 16).
  • Treize ans plus tard, Abram étant âgé de 99 ans, Dieu apparaît et lui propose à nouveau une alliance. Il le nomme alors Abraham (en ajoutant un « h » à son nom). [10]Voir note 1.
  • Trois anges se présentent dans la tente d’Abraham ; l’un d’eux lui prédit que sa femme, malgré son âge avancé, enfantera un fils (Gn 18, 1-16). [11]« L’Éternel lui apparut parmi les chênes de Mamré, comme il était assis à l’entrée de sa tente, pendant la chaleur du jour. Il leva les yeux, et regarda : et voici, trois hommes étaient debout près de lui. Quand il les vit, il courut au-devant d’eux, depuis l’entrée de sa tente, et se prosterna en terre. Et il dit : ‘Seigneur, si j’ai trouvé grâce … Poursuivre
  • Naissance d’Isaac (Gn 21, 1-4). [12]« Après ces événements, la parole de l’Eternel fut adressée à Abram dans une vision. Il dit : ‘Abram, n’aie pas peur ! Je suis ton bouclier et ta récompense sera très grande.’ Abram répondit : ‘Seigneur Eternel, que me donneras-tu ? Je m’en vais sans enfants et l’héritier de mes biens, c’est Eliézer de Damas.’ Abram dit: ‘Tu ne … Poursuivre

Notes

Notes
1 « Lorsque Abram fut âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, l’Éternel apparut à Abram, et lui dit: Je suis le Dieu tout puissant. Marche devant ma face, et sois intègre. […] Voici mon alliance, que je fais avec toi. Tu deviendras père d’une multitude de nations. On ne t’appellera plus Abram; mais ton nom sera Abraham, car je te rends père d’une multitude de nations. » Gn 17, 1 et 4-5.
2 Les trois Patriarches : Abraham lui-même, son fils Isaac, et Jacob, fils d’Isaac.
3 « Saraï, femme d’Abram, ne lui avait point donné d’enfants. Elle avait une servante Egyptienne, nommée Agar. Et Saraï dit à Abram: Voici, l’Eternel m’a rendue stérile; viens, je te prie, vers ma servante; peut-être aurai-je par elle des enfants. Abram écouta la voix de Saraï. Alors Saraï, femme d’Abram, prit Agar, l’Egyptienne, sa servante, et la donna pour femme à Abram, son mari, après qu’Abram eut habité dix années dans le pays de Canaan. Il alla vers Agar, et elle devint enceinte. Quand elle se vit enceinte, elle regarda sa maîtresse avec mépris. » Gn 16, 1-4), selon une coutume qu’on retrouvera plus loin. Il naquit un fils, Ismaël (16, 11-16). Plus tard, par un miracle, Dieu permet à Abraham et Sarah d’avoir un fils, Isaac.
4 Louis Réau, Iconographie …, II, 1, p. 126.
5 « Melchisédech, roi de Salem, fit apporter du pain et du vin : il était sacrificateur du Dieu Très Haut. » (Gn 14,18). Pour la première fois, la Bible mentionne l’association du pain et du vin. Cet épisode de la Genèse est volontiers considéré comme une préfiguration de la Cène eucharistique.
6 « Le Seigneur dit à Abram « Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, et va vers le pays que je te montrerai. Je ferai de toi une grande nation, je te bénirai, je rendrai grand ton nom, et tu deviendras une bénédiction. Je bénirai ceux qui te béniront ; celui qui te maudira, je le réprouverai. En toi seront bénies toutes les familles de la terre. » Abram s’en alla, comme le Seigneur le lui avait dit, et Loth s’en alla avec lui. […] » Gn 12, 1-4.
7 « […] le Seigneur dit à Abram : ‘Lève les yeux et regarde, de l’endroit où tu es, vers le nord et le midi, vers l’orient et l’occident. Tout le pays que tu vois, je te le donnerai, à toi et à ta descendance, pour toujours. Je rendrai nombreuse ta descendance, autant que la poussière de la terre : si l’on pouvait compter les grains de poussière, on pourrait compter tes descendants ! Lève-toi ! Parcours le pays en long et en large : c’est à toi que je vais le donner.’ Abram déplaça son campement et alla s’établir aux chênes de Mambré, près d’Hébron ; et là, il bâtit un autel au Seigneur. » Gn, 13, 14-18.
8 « Après qu’Abram fut revenu vainqueur de Kedorlaomer et des rois qui étaient avec lui, le roi de Sodome sortit à sa rencontre dans la vallée de Schavé, qui est la vallée du roi. Melchisédech, roi de Salem, fit apporter du pain et du vin : il était sacrificateur du Dieu Très Haut. Il bénit Abram, et dit : ‘Béni soit Abram par le Dieu Très Haut, maître du ciel et de la terre! Béni soit le Dieu Très Haut, qui a livré tes ennemis entre tes mains !’ Et Abram lui donna la dîme de tout. Le roi de Sodome dit à Abram : ‘Donne-moi les personnes, et prends pour toi les richesses.’ Abram répondit au roi de Sodome : ‘Je lève la main vers l’Éternel, le Dieu Très Haut, maître du ciel et de la terre : je ne prendrai rien de tout ce qui est à toi, pas même un fil, ni un cordon de soulier, afin que tu ne dises pas : ‘J’ai enrichi Abram. Rien pour moi ! Seulement, ce qu’ont mangé les jeunes gens, et la part des hommes qui ont marché avec moi, Aner, Eschcol et Mamré: eux, ils prendront leur part.' » (Gn 14, 17-24).
9 « Après ces événements, la parole de l’Eternel fut adressée à Abram dans une vision. Il dit : ‘Abram, n’aie pas peur ! Je suis ton bouclier et ta récompense sera très grande.’ Abram répondit : ‘Seigneur Eternel, que me donneras-tu ? Je m’en vais sans enfants et l’héritier de mes biens, c’est Eliézer de Damas.’ Abram dit : ‘Tu ne m’as pas donné de descendance, et c’est un serviteur de ma famille qui sera mon héritier.’ Alors l’Eternel lui adressa la parole : ‘Ce n’est pas lui qui sera ton héritier, mais bien celui qui naîtra de toi.’ Après l’avoir conduit dehors, il dit :’Regarde vers le ciel et compte les étoiles, si tu peux les compter. Il lui affirma : ‘Telle sera ta descendance.’ Abram eut confiance en l’Eternel, qui le lui compta comme justice. » (GN 15, 1-6).
10 Voir note 1.
11 « L’Éternel lui apparut parmi les chênes de Mamré, comme il était assis à l’entrée de sa tente, pendant la chaleur du jour. Il leva les yeux, et regarda : et voici, trois hommes étaient debout près de lui. Quand il les vit, il courut au-devant d’eux, depuis l’entrée de sa tente, et se prosterna en terre. Et il dit : ‘Seigneur, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, ne passe point, je te prie, loin de ton serviteur. Permettez qu’on apporte un peu d’eau, pour vous laver les pieds ; et reposez-vous sous cet arbre. J’irai prendre un morceau de pain, pour fortifier votre coeur ; après quoi, vous continuerez votre route ; car c’est pour cela que vous passez près de votre serviteur.’ Ils répondirent : ‘Fais comme tu l’as dit.’ Abraham alla promptement dans sa tente vers Sara, et il dit : ‘Vite, trois mesures de fleur de farine, pétris, et fais des gâteaux.’ Et Abraham courut à son troupeau, prit un veau tendre et bon, et le donna à un serviteur, qui se hâta de l’apprêter. Il prit encore de la crème et du lait, avec le veau qu’on avait apprêté, et il les mit devant eux. Il se tint lui-même à leurs côtés, sous l’arbre. Et ils mangèrent. Alors ils lui dirent : ‘Où est Sarah, ta femme ?’ Il répondit : ‘Elle est là, dans la tente.’ L’un d’entre eux dit : ‘Je reviendrai vers toi à cette même époque ; et voici, Sarah, ta femme, aura un fils.’ Sara écoutait à l’entrée de la tente, qui était derrière lui. Abraham et Sara étaient vieux, avancés en âge : et Sarah ne pouvait plus espérer avoir des enfants. Elle rit en elle-même, en disant : ‘Maintenant que je suis vieille, aurais-je encore des désirs ? Mon seigneur aussi est vieux.’ L’Éternel dit à Abraham : Pourquoi donc Sarah a-t-elle ri, en disant : ‘Est-ce que vraiment j’aurais un enfant, moi qui suis vieille ? Y a-t-il rien qui soit étonnant de la part de l’Éternel ? Au temps fixé je reviendrai vers toi, à cette même époque ; et Sara aura un fils.’ Sara mentit, en disant : ‘Je n’ai pas ri.’ Car elle eut peur. Mais il dit : Au contraire, tu as ri.' »
12 « Après ces événements, la parole de l’Eternel fut adressée à Abram dans une vision. Il dit : ‘Abram, n’aie pas peur ! Je suis ton bouclier et ta récompense sera très grande.’ Abram répondit : ‘Seigneur Eternel, que me donneras-tu ? Je m’en vais sans enfants et l’héritier de mes biens, c’est Eliézer de Damas.’ Abram dit: ‘Tu ne m’as pas donné de descendance, et c’est un serviteur de ma famille qui sera mon héritier.’ Alors l’Eternel lui adressa la parole : ‘Ce n’est pas lui qui sera ton héritier, mais bien celui qui naîtra de toi.’ Après l’avoir conduit dehors, il dit : ‘Regarde vers le ciel et compte les étoiles, si tu peux les compter.’ Il lui affirma : ‘Telle sera ta descendance.’ Abram eut confiance en l’Eternel, qui le lui compta comme justice. » Cet épisode est considéré comme la préfiguration de la Nativité.
  • Circoncision d’Isaac (Gn 21, 4).
  • Abraham chasse Agar et Ismaël à la demande de Sarah (Gn 21, 8-21).
  • Sacrifice d’Isaac. Pour éprouver Abraham, Dieu lui a demandé de sacrifier son fils unique (ce qu’il fera lui-même en la personne du Christ, son Fils). Au moment où le patriarche s’apprête à égorger son fils, un ange intervient pour l’arrêter (Gn 22).
  • Mort et ensevelissement d’Abraham (Gn 25, 7-10). Mort à l’âge de 175 ans, il est déposé dans la tombe par ses fils Isaac et Ismaël, aux côtés de Sarah morte avant lui. ((« La durée de la vie d’Abraham fut de 175 ans, puis il expira. Abraham mourut après une heureuse vieillesse, âgé et rassasié de jours, et il alla rejoindre les siens. Ses fils Isaac et Ismaël l’enterrèrent dans la grotte de Macpéla, dans le champ du Hittite Ephron, fils de Tsochar, vis-à-vis de Mamré. C’était le champ qu’Abraham avait acheté aux Hittites et c’est là que furent enterrés Abraham et sa femme Sarah. » Gn 25, 7-10