La sacristie de la Cathédrale

Le bâtiment de la sacristie de la cathédrale vu depuis la piazza San Giovanni. La sacristie se trouve tout en haut, de plain-pied avec la Cathédrale.

C’est en 1408 que fut prise la décision d’agrandir l’ancienne sacristie de la Cathédrale. A cet effet, une arche fut construite au-dessus de la via dei Fusari, permettant d’établir une communication entre la future sacristie et la Cathédrale à la hauteur de l’abside. C’est grâce à ce nouveau lieu que devaient être obtenus des espaces de dimensions suffisamment importantes pour permettre, notamment, la conservation des reliques ainsi que des livres liturgiques.

Intérieur de la sacristie

Au début de la seconde décennie du Quattrocento, les travaux de décoration purent commencer. Benedetto di Bindo et ses collaborateurs se virent confier l’exécution des fresques des trois petites chapelles situées à l’opposé de l’entrée, respectivement, la chapelle dite « de la Vierge », celle « des Liri » et celle « des Reliques ». Pour couronner l’entreprise, en 1412, le Maître d’Œuvre Caterino Corsino confia à Benedetto di Bindo la réalisation des portes de l’armoire-reliquaire. Celles-ci furent achevées entre les mois d’avril et août de la même année.

Les œuvres d’art conservées dans la sacristie de la Cathédrale
I. Peintures
FB9B0C80-F50D-4AC5-83B5-6E8E3893F1DA.jpeg
Œuvres provenant de la sacristie de la Cathédrale visibles à Sienne

Fragments des armoires-reliquaire :