Chiesa e convento di Sant’Agostino, San Gimignano

Église et couvent de Sant’Agostino

Piazza S. Agostino, 53037 – S. Gimignano (SI).

  • Se rendre sur place :

La construction a commencé en 1280 pour se terminer vraisemblablement aux alentours de 1298. Entièrement construite en brique, l’église est d’une extrême simplicité, non exempte d’austérité. Surélevée par rapport à la place qui l’environne, elle est ceinte d’une volée de marche qui lui confère prestance et élégance. La façade principale est uniquement percée du portail principal, dans l’axe du bâtiment, et d’un oculus dont l’encadrement de terre cuite est ouvragé.

Sur le flanc droit de l’édifice s’ouvre une porte latérale orientée vers la place. La partie de la muraille la plus proche de l’abside est scandée de hautes fenêtres gothiques tandis qu’au sommet court une corniche constituée d’arcatures trilobées. A l’angle, un oculus permet de donner de la lumière dans la chapelle de San Bartolo adossée à la contre-facade.

 Intérieur de l’église

La même austérité se retrouve à l’intérieur de l’édifice dont la nef. couverte par une toiture à charpente apparente, est baignée de lumière.

œuvres provenant de Sant’Agostino conservées Dans les musees de san GIMIGNANO
  • Pinacothèque de San Gimignano (Palazzo Comunale) :
    • Azzo di MasettoCrocifisso coi dolenti, il Redentore benedicente e un donatore
    • Bartolomeo Neroni dit ‘Riccio’, Madonna col bambino e i santi Sigismondo e  Rocco. Huile sur toile dans un tabernacle de bois. V. 1540
    • Guido di Graziano, Maestà con un santo vescovo e un santo domenicano, v. 1280-1285
    • Neri di Bicci Madonna col Bambino, v. 1460-1470
    • Bartolo di FrediTeste femminili, affresco, v. 1360- 1364.
  • Museo d’Arte Sacra :
    • Paolino da Pistoia, Madonna con Gesù  Bambino, San Gimignano, San Domenico, Sant’Antonino, San Girolamo, Santa Caterina d’Alessandria e Santa Lucia; autres ainsi dans la prédelle
    • Francesco di Valdambrino, Sant’Antonio Abate (v. 1409-1435). Bois polychrome.
    • Chiusura di sepolcro, marbre (fragment de la sépulture de la famille Brog
    • Lapide sepolcrale scolpita, in tre lastre, di messer Donato Bigliotti, XVe s.
    • Coperchio sepolcrale (de la famille Marabottini, 1573), e altra (sec. XVII)
    • Artiste siennois de la fin du XIIIe s., Madonna con Bambino, provenance de l’église de S. Lucia (apportée à San Gimignano depuis Paris par Fra Domenico Strambi ?).