Torre del Mangia (Palazzo Pubblico, Sienne)

Elle culmine à une hauteur de 102 m.

Pourquoi porte-t-elle le nom curieux de “Mangia” ? La petite histoire raconte que l’un des premiers sonneurs chargé de marquer les heures, était un certain Giovanni di Balduccio, « mésso dei Signori Nove » [1], connu pour ses gabegies et ses vices liés par-dessus tout à la bonne chère. Une telle réputation lui valait le surnom de “Mangiaguadagni”, ou plus simplement : “Mangia”. Son travail de sonneur ne fit pas long feu puisque, dès 1360, la première horloge mécanique fut installée. Quand ensuite, en 1400, Don Gasparo di Simone degli Ubaldini (célèbre à cette époque pour avoir réalisé les horloges du Pont du Rialto, à Venise, ainsi que celles d’Orvieto et de Città di Castello), en refit les mécanismes, il y ajouta un automate qui frappa les heures sur la cloche à la place du malheureux Balduccio. La population conserva le surnom de “Mangia” qui en vint à qualifier le système automatique dorénavant en usage, en considération des sommes importantes qui furent versées pour les nombreuses interventions de manutention et de réfection de l’horloge et de ses mécanisme coûteux et compliqués.

[1] Un équivalent de cette formule ancienne pourrait être traduit ainsi : « Messager de Nosseigneurs les Neuf ».

[2] Littéralement : « Mange [son] gain »