Eremo di Lecceto (Sienne)

Ermitage de Lecceto

L’ermitage de San Salvatore di Lecceto, ou ermitage de Lecceto [1], est construit à proximité de Sienne, dans la Montagnola Senese, au sein d’une grande forêt boisée de chênes d’où le monument tire son nom (chêne = leccio). L’année exacte du début de sa construction n’est pas connue, pas plus que le nom de son fondateur mais un document daté de 1223 nous apprend qu’il existe déjà et qu’il est consacré au San Salvatore. 

La communauté monastique qui vivait à Lecceto fut la première à adopter (1387) la nouvelle règle de saint Augustin après son approbation par le prieur Bartolomeo da Venezia.

Le cloître

Le bâtiments monastiques sont distribués, selon la règle augustinienne, autour de deux cloîtres, l’un gothique, l’autre du Quattrocento.

Des fresques monochromes (Figurazioni della vita eremitica) sont visibles dans le cloître du Quattrocento.

L’église

L’église initiale documentée en 1223 a été reconstruite en 1317, puis agrandie une nouvelle fois en 1344. Précédé d’un portique qui repose sur des pilastres de section octogonale, le mur écran de la façade est percé d’un œil aujourd’hui muré et d’un porche dont l’ouverture en plein cintre est caractéristique du style roman On peut encore voir sur les parois extérieures de la façade, le long du portique, une série de fresques qui représentent les thèmes suivants :

  • Inferno
  • Paradiso
  • Opere di misericordia 
  • La vita nel tempo di pace e di guerra.

Intérieur de l’église

Le plan s’articule sur une nef unique comportant une abside rectangulaire.

L’intérieur de l’église a été refait dans un style baroque mais conservé des fresques du Trecento.

[1] A l’origine, le monastère était connu sous le nom Foltignano, puis de Selva del Lago, avant que ne s’affirme, à partir de 1392, son nom définitif dérivant de l’épaisse végétation des lieux.