Les songes de Joseph

L’Évangile selon Matthieu rapporte non pas un mais quatre songes, ou rêves, grâce auxquels Joseph recueille des informations de façon surnaturelle. Le premier de ces songes a lieu avant la Nativité, le second après la naissance de Jésus, les deux autres pendant les premières années de l’enfance du Christ.

Au cours du premier songe, un ange confirme à un Joseph perplexe que Marie est enceinte d’un enfant conçu par l’Esprit saint, et qu’elle mettra au monde un fils nommé Jésus, le Sauveur de son peuple ; Joseph, qui doute de ce miracle, ne doit donc pas hésiter à prendre Marie pour épouse. [1]« Joseph, son mari, qui était un homme juste, ne voulant pas la diffamer, résolut de la renvoyer secrètement. Comme il était dans cette pensée, voici qu’un ange du Seigneur lui apparut en songe, et lui dit : « Joseph, fils de David, ne craint point de prendre avec toi Marie ton épouse, car ce qui est formé en elle est l’ouvrage du Saint-Esprit. (Mt 1, 19-20).

Dans le second songe [2]Ce second songe est l’unique sujet d’un petit panneau (fig. ci-dessus) récemment entré au Louvre (‘Maitre de l’Observance’, Le songe de Joseph)., l’ange exhorte Joseph à fuir avec Marie et Jésus jusqu’en Égypte et à y demeurer jusqu’à nouvel ordre car Hérode, qui crains pour lui-même la naissance d’un « roi des Juifs », cherche à tuer Jésus. [3]« Après leur départ [le départ des rois mages], voici qu’un ange du Seigneur apparut à Joseph pendant son sommeil, et lui dit : « Lève-toi, prends l’Enfant et sa mère, fuis en Égypte et restes-y jusqu’à ce que je t’avertisse ; car Hérode va rechercher l’Enfant pour le faire périr. » (Mt 2, 13).

Dans le troisième songe de Joseph, l’ange lui ordonne de retourner avec sa famille en Palestine, ce qui implique qu’Hérode est mort. [4]« Hérode étant mort, voici qu’un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph dans la terre d’Égypte, et lui dit : ” Lève-toi, prends l’Enfant et sa mère, et va dans la terre d’Israël, car ceux qui en voulaient à la vie de l’Enfant sont morts. » (Mt 2, 19-20). Cependant, Joseph apprend que le fils d’Hérode, Archélaos [5]Hérode Archélaos (ou Archélaüs ou Archélas), fils aîné d’Hérode le Grand, gouverneur après lui de la Judée, de la Samarie et de l’Idumée de 4 av. J.-C. à 6 apr. J.-C., avec le titre d’ethnarque (titre utilisé dans l’Empire romain, surtout en Orient, pour désigner les gouvernants de royaumes … Poursuivre, règne sur la Judée, et il a peur de continuer le voyage.

Dans le quatrième songe, l’ange n’est pas mentionné : c’est peut-être Dieu Lui-même qui avertit Joseph d’éviter de retourner en Judée. Aussi, Joseph s’installe avec Marie et Jésus à Nazareth, dans la province de Galilée. [6]« Cependant, quand il apprit qu’Archélaüs régnait sur la Judée à la place de son père Hérode, il eut peur de s’y rendre. Averti dans un rêve, il se retira dans le territoire de la Galilée et vint habiter dans une ville appelée Nazareth, afin que s’accomplisse ce que les prophètes avaient annoncé : ‘Il sera appelé nazaréen.’ » (Mt 2, 19-20).

‘Maître de l’Observance’, « Le songe de Joseph », 1435. Tempéra et or sur panneau, 16 x 12 cm. Paris, musée du Louvre.
Iconographie

Les représentations des Songes de Joseph s’inscrivent généralement dans le contexte de la scène biblique spécifique où la légende le situe : pendant la Nativité, l’Adoration des bergers ou celle des mages. Il est extrêmement rare qu’elle soit représentée hors contexte, pour elle-même. Encore les rares occurrences font-elles toujours apparaître un indice permettant de la situer dans un contexte : dans l’œuvre du Maître de l’Observance reproduite ci-dessus, cet indice est fourni par le bas du corps de l’Enfant-Jésus endormi dans la crèche.

Notes

Notes
1 « Joseph, son mari, qui était un homme juste, ne voulant pas la diffamer, résolut de la renvoyer secrètement. Comme il était dans cette pensée, voici qu’un ange du Seigneur lui apparut en songe, et lui dit : « Joseph, fils de David, ne craint point de prendre avec toi Marie ton épouse, car ce qui est formé en elle est l’ouvrage du Saint-Esprit. (Mt 1, 19-20).
2 Ce second songe est l’unique sujet d’un petit panneau (fig. ci-dessus) récemment entré au Louvre (‘Maitre de l’Observance’, Le songe de Joseph).
3 « Après leur départ [le départ des rois mages], voici qu’un ange du Seigneur apparut à Joseph pendant son sommeil, et lui dit : « Lève-toi, prends l’Enfant et sa mère, fuis en Égypte et restes-y jusqu’à ce que je t’avertisse ; car Hérode va rechercher l’Enfant pour le faire périr. » (Mt 2, 13).
4 « Hérode étant mort, voici qu’un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph dans la terre d’Égypte, et lui dit : ” Lève-toi, prends l’Enfant et sa mère, et va dans la terre d’Israël, car ceux qui en voulaient à la vie de l’Enfant sont morts. » (Mt 2, 19-20).
5 Hérode Archélaos (ou Archélaüs ou Archélas), fils aîné d’Hérode le Grand, gouverneur après lui de la Judée, de la Samarie et de l’Idumée de 4 av. J.-C. à 6 apr. J.-C., avec le titre d’ethnarque (titre utilisé dans l’Empire romain, surtout en Orient, pour désigner les gouvernants de royaumes vassaux qui n’avaient pas le titre de rois, s’apparentant plutôt à celui de gouverneur). Il est considéré comme le premier Juif célèbre ayant vécu en Gaule.
6 « Cependant, quand il apprit qu’Archélaüs régnait sur la Judée à la place de son père Hérode, il eut peur de s’y rendre. Averti dans un rêve, il se retira dans le territoire de la Galilée et vint habiter dans une ville appelée Nazareth, afin que s’accomplisse ce que les prophètes avaient annoncé : ‘Il sera appelé nazaréen.’ » (Mt 2, 19-20).