Bartolomeo Bulgarini, « Pala di San Vittore »

Bartolomeo Bulgarini (Sienne, 1300 ou 1310 – 1378)

Pala di San Vittore (Retable de San Vittore), 1351.

Polyptyque démembré.

Provenance : Sienne, Cathédrale.

Il ne subsiste que cinq éléments de la Pala di San Vittore (Retable de saint Victor), polyptyque peint par Bartolomeo Bulgarini pour l’autel de San Vittore (Sienne, Cathédrale) :

  • le panneau central, qui représente la Nativité conservée au Fogg Art Museum de Cambridge. Cette dernière était flanquée de deux panneaux latéraux sur lesquels figuraient
  • les saints Victor et Corona, panneaux latéraux, tous deux au Staten Museum for Kunst de Copenhague
  • la Crucifixion du Musée du Louvre (Paris), compartiment central de la prédelle
  • l’Aveuglement de Saint Victor, second élément provenant de la prédelle (Städel Museum de Francfort)
Reconstitution du retable démembré
Hypothèse de reconstitution, d’après https://nativita.hypotheses.org/118, consulté le 27 novembre 2020.
Les panneaux subsistants

I. PANNEAU PRINCIPAL

Bartolomeo Bulgarini (Sienne, 1300 ou 1310 – 1378)

The Adoration of the Shepherds (Adoration des bergers), v. 1350.

Fragment d’un panneau découpé, tempéra sur panneau, 123,2 x 172,4 cm.

Inscriptions :

  • (sur l’auréole de la Vierge) : « AVE MARIA GRATIA PLENA »

Cambridge (MA), Harvard Art Museum/Fogg Museum.

II. PANNEAUX LATÉRAUX

Bartolomeo Bulgarini (Sienne, 1300 ou 1310 – 1378)

Saint Victor

Tempera et or sur panneau, 48 x 155 cm (sans l’encadrement).

Copenhague, Staten Museum for Kunst (Musée National des Arts).

Bartolomeo Bulgarini (Sienne, 1300 ou 1310 – 1378)

Sainte Couronne

Tempera et or sur panneau, 48 x 155 cm (sans l’encadrement).

Copenhague, Staten Museum for Kunst (Musée National des Arts).


III. PRÉDELLE

Bartolomeo Bulgarini (Sienne, 1300 ou 1310 – 1378)

Crucifixion

Tempéra sur panneau, 43,6 x 77,4 cm.

Paris, Musée du Louvre.

Bartolomeo Bulgarini (Sienne, 1300 ou 1310 – 1378)

Blendung des heiligen Viktor (Aveuglement de saint Victor)

Tempéra sur panneau, 41 x 39,6 cm.

Francfort, Städelsches Museum.

Dans cette représentation de l’Aveuglement de saint Victor, Bulgarini reprend formellement le modèle iconographique du Baiser de Judas. Par ce moyen, le martyre de Victor est mis en parallèle avec cette scène de la Passion et crée un rapprochement particulièrement valorisant pour la figure de saint Victor.

%d blogueurs aiment cette page :