Vittore

Victor est mort décapité, à Damas, vers 170. Époux de sainte Corona.

Les légendes relatives à saint Victor sont nombreuses et souvent contradictoires. Le fait que l’on dénombre une trentaine de saints portant ce nom est source de confusion.

Il est l’un des quatre premiers Patrons (Protecteurs) de Sienne avec Ansano, Savino et Crescenzio. Il est aussi le plus récent des quatre et n’a remplacé l’apôtre Bartolomeo (Barthélémy) qu’à la fin du Trecento. Ainsi, Duccio représente Barthélémy en compagnie des trois autres patrons de Sienne dans le vitrail du Duomo vers 1290, mais vingt ans plus tard, dans la Maestà datée de 1311, il lui substitue Victor.

Des reliques du saint sont conservées dans les cathédrales de Sienne et de Volterra.

Iconographie

Victor est représenté sous l’apparence d’un jeune guerrier [1], une épée attachée à la ceinture et portant

  • une courte barbe noire
  • la palme du martyre
  • une branche d’olivier

Scènes de la vie du saint :

  • Victor est conduit devant le juge Sébastien qui le condamne à mort
  • Il est attaché sur une table à tréteaux et frappé de coups de bâtons

[1] Victor était soldat dans l’armée romaine avant de se convertir au christianisme.