Les péchés et leur iconographie

« On appelle péchés capitaux, ceux dont les fins ont la vertu première et principale de mouvoir l’appétit, et comme ces vertus sont au nombre de sept, on distingue aussi sept vices capitaux qui sont : l’orgueil, l’avarice, la luxure, l’envie, la gourmandise, la colère et la paresse [1] ».

  • L’orgueil (lat. : superbia) : attribution à ses propres mérites de qualités ou de comportements réputés être des dons divins (intelligence, vertus, etc.).
  • L’avarice (lat. : avaritia) : s’entend au sens dominant de cupidité, accumulation des richesses recherchées pour elles-mêmes.
  • La luxure (lat. : luxuria) : plaisir sexuel recherché pour lui-même.
  • L’envie (lat. : invidia) : c’est à la fois le sentiment de tristesse ressenti face à la possession par autrui d’un bien, et la volonté de se l’approprier par tout moyen et à tout prix (à ne pas confondre avec la jalousie).
  • La gourmandise (lat. : gula) : ce n’est pas tant la gourmandise au sens moderne, peu ou pas du tout péjoratif, qui est blâmée que la gloutonnerie, cette dernière impliquant davantage l’idée de démesure et d’aveuglement que le mot gourmandise. On constate d’ailleurs que dans d’autres langues, ce péché est désigné par un mot signifiant plutôt gloutonnerie que gourmandise (gluttony en anglais).
  • La colère (lat. : ira) : c’est le produit des excès en paroles ou en actes : insultes, violences, meurtre.
  • La paresse (lat. : acedia). Le Catéchisme de l’Église catholique définit l’acédie, terme disparu du langage courant, comme « une forme de dépression due au relâchement de l’ascèse ». Il s’agit avant tout de paresse morale. L’acédie, est un mal de l’âme qui s’exprimerait par l’ennui, l’éloignement de la prière, de la pénitence et de la lecture spirituelle.

Voir : Les vertus et leur iconographie

[1] Thomas d’Aquin, Summa theologica. Première publication en France : Summa theologiae Sancti Thomæ Aquinatis. Lugduni (Lyon), Sumptibus Antonii Pillehotte, 1624 – 1623, en 6 tomes.

(La Somme Théologique de Saint Thomas latin-français en regard avec des notes théologiques, historiques et philologiques, traduction de l’abbé Claude-Joseph Drioux, en ligne : http://jesusmarie.free.fr/1a2ae_q084.htm, consulte le 13.01.2021).