Lorenzo Vecchietta, « Gesù Cristo »

Lorenzo Vecchietta (Sienne, 1410-1480)

Gesù Cristo (Jésus-Christ), entre 1447 et 1450.

Fresque, détail du cycle du Credo, Baptistère de San Giovanni, Sienne.

Inscriptions :

  • dans les écoinçons : Le prophète ; L’apôtre André
  • Inscriptions :
    • (phylactère du prophète David) : « DOMINUS DIXIT AD ME FILIUS MEUS ES TU EGO HODIE GENUI TE » [1]
    • (phylactère de l’apôtre André) : « ET IN IESUM CHRISTUM FILIUM EIUS UNICUM DOMINUM NOSTRUM » [2]

Provenance : In situ.

Sienne, Baptistère de San Giovanni.

Selon un schéma que nous retrouverons dans chacune des douze scènes illustrant ce thème, un prophète fait écho à l’article du Credo que l’on voit prononcé, dans l’angle droit, par un apôtre, proclamant ainsi avec insistance des liens entre l’Ancien Testament et le Nouveau dont l’Église s’est longtemps efforcée d’affirmer la réalité afin de faire apparaître le second l’accomplissement du premier.

Jésus-Christ, sujet explicite du second article du Symbole des apôtres, est représenté de face, recouvert d’un manteau porté à la romaine qui laisse entrevoir la blessure de son flanc droit. À ses pieds, la figure agenouillée d’un orant représentée à une échelle plus petite prononce, comme est invité le fidèle à le faire, la formule tirée de la déclaration de foi.

[1] « Dominus dixit ad me: Filius meus es tu; ego hodie genui te » (L’Éternel m’a dit : Tu es mon fils ! Je t’ai engendré aujourd’hui). Livre des Psaumes (Ps 2, 7).

[2] « Et in Iesum Christum, Filium eius unicum, Dominum nostrum » (Et en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur). Second article du Symbole des Apôtres, réputé avoir été prononcé par André.

%d blogueurs aiment cette page :