Francesco di Bartolommeo Alfei

Francesco di Bartolommeo Alfei (Montalcino, 1421 – Sienne, après 1491) : peintre. [1]Garollo, Gottardo, Dizionario biografico universale, Milan, Ulrico Hoepli, 1907, p. 60. Comme d’autres siennois, contrairement à la plupart de leurs contemporains florentins de la Renaissance, Alfei demeure attaché à un style pictural gothique et fortement mystique.

Il n’existe aucune œuvre connue qui soit documentée comme étant de sa main. Pendant de nombreuses années, il n’a été connu que par son nom, mais à la fin des années 1940, le critique d’art Roberto Longhi a remis en question l’attribution d’une prédelle de la basilique dell’Osservanza à Sienne. Initialement, la prédelle avait été attribuée à Sassetta ou Sano di Pietro par Cesare Brandi. En 2010, la découverte de documents d’archives a semblé plaider en faveur de la reconnaissance de Sano di Pietro en tant qu’auteur du triptyque de l’Observance.

Parmi les documents relatifs à Alfei recensés par Milanesi [2]Gaetano Milanesi, Documenti per la storia dell’arte senese, Volume 2, 1854, page 421. on trouve les informations suivantes :

  • En 1454, il est mentionné pour ne pas avoir terminé la peinture d’une chapelle pour Ser Lorenzo di Giusu.
  • En 1456, il est à Castel-Mozo.
  • En 1474, il est payé pour l’exécution des peintures d’un chataletto.
  • En 1483, dans le Valdichiana, il exécute quelques dessins
  • En 1488, à Sienne, alors âgé, il vit pauvrement et affligé de la goutte.

De plus, en 1464, avec le peintre Sano di Pietro, il demande un paiement pour le travail effectué pour l’artiste Antonio di Simone, afin d’aider à l’achèvement de certaines peintures pour Pietro Trecerchi. [3]Gaetano Milanesi, Documenti per la storia dell’arte senese, 1854, page 329.

D’autres sources disent qu’il avait un studio à Sienne dans la Compagnia di Rialto e Cartagine. Il travaille pour le pape Pie II en 1460, pour le diplomate Leonardo Benvoglienti, pour la famille Ottieri della Ciaia et pour Sinolfo di Castellottieri. En 1455, les magistrats de Sienne paient Alfei pour un travail au Monte Argentario, près d’Orbetello (œuvres jusqu’à récemment attribuées à Ambrogio Lorenzetti et à Sassetta). En 1473, il a peut-être travaillé dans la région des Marches pour le cardinal Bartolomeo Roverella, légat papal.

Parmi les œuvres attribuées à Alfei, sont parfois citées [4]« Opera Omnia Francesco di Bartolomeo Alfei, Maestro dell’Osservanza », Grande Encyclopedia Multimediale dell’Arte. :

  • Nascita della Vergine. Asciano, Museo Corboli.
  • Crocifissione con san Girolamo. Sienne, Museo Civico.
  • Martirio di San Bartolomeo. Sienne, Museo Civico.
  • Madonna col Bambino. Sienne, Museo Civico.
  • Résurrection du Christ. Dijon, Musée des Beaux-Arts.
  • Die Messe des Heiligen Antonius Abbas. Berlin, Gemäldegalerie.

Notes

Notes
1 Garollo, Gottardo, Dizionario biografico universale, Milan, Ulrico Hoepli, 1907, p. 60.
2 Gaetano Milanesi, Documenti per la storia dell’arte senese, Volume 2, 1854, page 421.
3 Gaetano Milanesi, Documenti per la storia dell’arte senese, 1854, page 329.
4 « Opera Omnia Francesco di Bartolomeo Alfei, Maestro dell’Osservanza », Grande Encyclopedia Multimediale dell’Arte.
%d blogueurs aiment cette page :