Gentile da Fabriano, « Adorazione dei Magi »

Gentile da Fabriano (Fabriano, v. 1370 – Rome, 1427)

Adorazione dei Magi (L’Adoration des Mages), 1423.

Tempéra et or sur bois, 301 x 283 cm.

Inscriptions :

  • (sur le cadre) : « OPVS GENTILI DE FABRIANO / MCCCCXXIII MENSIS MAII » [1]« Œuvre de Gentile da Fabriano / au mois de mai 1423. » Date et signature.

Provenance : Basilique de Santa Trinità, Florence. [2]La commande du retable à été passée à Gentile par le banquier Palla Strozzi pour la chapelle familiale située dans la basilique.

Florence, Galerie des Offices.

Telle qu’elle est présentée au musée des Offices, avec son encadrement doré d’origine et sa prédelle, l’œuvre conserve son intégrité, excepté pour la copie de la Présentation au temple, à droite de la prédelle qui remplace l’original conservé au musée du Louvre, à Paris. Sa célébrité est telle qu’il suffira ici de rappeler, outre l’extraordinaire richesse des matériaux utilisés et la préciosité extrême de son style, qui en font l’un des points culminants de l’art appelé Gothique international, les éléments d’une composition appelée à susciter l’inspiration de nombreux peintres siennois, parmi lesquels, en premier lieu, Stefano di Giovanni, plus connu sous le nom de Sassetta. L’histoire commence dans la lunette de gauche, dans laquelle les trois mages au sommet d’un rocher, s’apprêtent à suivre l’étoile qui doit les conduire vers le lieu où a eu lieu la naissance dont ils ont eu la révélation. Elle se poursuit dans les méandres d’un cortège qui contourne les montagnes, entre dans les villes et vient se finir au premier plan.

Notes

Notes
1 « Œuvre de Gentile da Fabriano / au mois de mai 1423. » Date et signature.
2 La commande du retable à été passée à Gentile par le banquier Palla Strozzi pour la chapelle familiale située dans la basilique.
%d blogueurs aiment cette page :