Lippo Memmi, « Madonna col Bambino tra i Santi Giovanni Evangelista,Mattia che presenta un donatore, Stefano e Tommaso »

Lippo Memmi (Sienne, 1285 – 1361)

Madonna col Bambino tra i Santi Giovanni Evangelista, Mattia che presenta un donatore, Stefano e Tommaso, première moitié du XIVe s.

Dans les gâbles : San Paolo, Isaia, Cristo Benedicente Pietro e un profeta

Tempéra et or sur panneau,

Provenance : Duomo, puis Chiesa di San Nicolò, Casciana Alta di Lari (Pise).

Pise, Museo Nazionale di San Matteo.

Provenant de la chapelle de Santo Stefano dans la Cathédrale pour laquelle il avait été peint, le polyptyque été vendu en 1544 à l’église paroissiale de Santo Stefano a Vivaia, elle-même détruite lors d’un tremblement de terre en 1846, raison pour laquelle le polyptyque a alors été déplacé dans l’église de San Niccolò à Casciana Alta. Entre 1969 et 1971, l’œuvre a été restaurée sous la direction de Caleca, qui l’a attribuée à Lippo Memmi et datée de la troisième décennie du XIVe siècle. Bellosi [1]Bellosi 1974, p. 94., rejetant cette hypothèse, a proposé l’attribution à Barna da Siena qu’il considérait également comme l’auteur du cycle de fresques des Storie del Vecchio Testamento (Collégiale de San Gimignano) et du polyptyque de l’église pisane de San Paolo a Ripa d’Arno ; Antonino Caleca [2]Antonino Caleca, « Tre polittici di Lippo Memmi, e un’ipotesi sul Barna e la bottega di Simone e Lippo », Critica d’Arte, vol 41, 1976, 150, pp. 40-59. a de nouveau refusé cette attribution, démontrant, en même temps que Gordon Moran [3]Gordon Moran, « Is the name Barna an incorrect transcription of the name Bartolo? », dans Paragone/Arte », n. 311, janvier 1976, pp. 76-80., l’inexistence historique de Barna. Selon Carli (1994), l’œuvre appartient à la soi-disant « azienda Memmi », le panneau central revenant à Memmi lui-même, tandis que les panneaux latéraux seraient dus à un collaborateur. Bellosi (1985) revient sur le sujet et accepte l’attribution à Lippo, liant l’œuvre au cycle du Nuovo Testamento de la collégiale de San Gimignano datée d’environ 1340.

Notes

Notes
1 Bellosi 1974, p. 94.
2 Antonino Caleca, « Tre polittici di Lippo Memmi, e un’ipotesi sul Barna e la bottega di Simone e Lippo », Critica d’Arte, vol 41, 1976, 150, pp. 40-59.
3 Gordon Moran, « Is the name Barna an incorrect transcription of the name Bartolo? », dans Paragone/Arte », n. 311, janvier 1976, pp. 76-80.
%d blogueurs aiment cette page :