Taddeo di Bartolo, « Crocifisso »

fullsizeoutput_39de.jpeg

Taddeo di Bartolo (vers 1362 – 1422)

Crocifisso (Crucifix), daté et signé (1420 ?) [1]

Tempéra sur panneau, 358 x 365 cm.

Inscriptions (sur le cartouche au-dessus de la tête du Christ) : « I N R I [2]»

Provenance : Hôpital de Santa Maria della Scala, Sienne.

Sienne, Pinacoteca Nazionale.

La croix comporte trois panneaux placés aux extrémités des traverses ; il en existait un quatrième, située au bas de la croix, qui manque de nos jours. Aux extrémités de la potence horizontale (le patibulum), figure, à gauche, la Vierge de douleurs et, à droite, dans un geste poignant de vérité, saint Jean dissimulant sa propre douleur à l’aide du bras qu’il replie sur son visage devenu pudiquement invisible. Au sommet, la figure symbolique du pélican.

[1] Cesare Brandi, en 1933, a reconnu dans cette œuvre le grand Crucifix de Taddeo di Bartolo, anciennement installé dans la Chancellerie de l’Hôpital de Santa Maria della Scala de Sienne, et qui comportait alors une inscription dans sa partie basse aujourd’hui perdue. Cette inscription nous est parvenue sous deux formes : « Pinxit Taddeus Bartoli Mini de Senis 1432 » (Bibliothèque Vaticane) ; ou bien : « Taddeus Bartoli Mini faciebat 1432 ». Cette date ne peut toutefois être lue 1432 puisque l’artiste est mort en 1432. Elle est aujourd’hui modifiée et arrêtée à 1420.

[2] « Iesvs Nazarenvs Rex Ivdæorvm » : généralement traduit : « Jésus Nazaréen, roi des Juifs ».

fullsizeoutput_39de.jpeg