Martino di Bartolomeo, « Gli Evangelisti Marco, Giovanni, Matteo, Luca »

Martino di Bartolomeo (Sienne, 1389 – 1435)

Gli Evangelisti Marco, Giovanni, Matteo, Luca (Les évangélistes Marc, Jean, Mathieu, Luc), date ?

Tempera sur panneaux, cuspides d’un retable démembré,  ?

Inscriptions : /

Provenance : ?

Sienne, Pinacoteca Nazionale.

fullsizeoutput_39dffullsizeoutput_3996fullsizeoutput_39cafullsizeoutput_3a0d

1                    2                    3                    4

Les quatre évangélistes, accompagnés de leurs symboles animaliers respectifs, s’inscrivent dans un schéma de composition identique. S’ils sont tous occupés à travailler devant un pupitre (il s’agit de représenter chacun d’eux en tant qu’auteur d’un évangile), ils ne sont pas tous vus dans la même attitude :

  • Jean (fig. 2) est plongé dans l’action
  • Marc, à sa gauche (fig. 1), est surpris en train de tailler sa plume à l’aide de la lame d’un outil tranchant qui sert également à effectuer d’éventuelles corrections en grattant le parchemin
  • Matthieu (fig. 3), lui, plonge sa plume dans l’encrier que lui tend l’Ange qui l’accompagne symboliquement, tandis qu’à sa droite
  • Luc (fig. 4) vérifie la qualité de la pointe de sa propre plume avant de se remettre au travail

Aucune répétition, donc, dans cette série. Bien au contraire, une forme de vie s’est introduite par le biais de cette variation, dans un ensemble qui aurait pu se révéler fastidieux sans le subterfuge utilisé par le peintre.

On peut voir au Museo civico archeologico e d’arte sacra d’Asciano les quatre Évangélistes peints par Paolo di Giovanni Fei dans une étonnante similarité.