Sano di Pietro, « Madonna in trono col Bambino e Santi »

0C75673C-FE6F-440D-9289-1230E29ED713_1_201_a

Sano di Pietro (1405 – 1481)

Madonna in trono col Bambino e Santi (Vierge à l’Enfant trônant et Saints), vers 1450-1460.

Tempera sur bois, 135 x 119 cm. (encadrement en pointe compris, 157 x 140 (encadrement extérieur du XVIe s. compris) ; prédelle : 29 x 152 cm. (encadrement compris).

Inscriptions : (voir ci-dessous)

Provenance : ?

Sienne, Pinacoteca Nazionale.

Vers 1450-1460. L’histoire de l’art hésite à dater avec davantage de précision cette œuvre un peu particulière puisqu’à la fois elle présente des aspects qui la rapprochent de la grande période de Sano (plusieurs figures de saints évoquent des exemples rencontrés dans le Polyptyque des Jésuates) et des faiblesses qui trahissent une forme d’usure (le traitement en à-plat des motifs qui ornent le manteau de la Vierge).

  • Panneau principal :
    • Vierge à l’Enfant : Marie est assise sur un banc de pierre qui ressemble à un sarcophage et rappelle ici, comme toujours dans ce type de représentation, la Passion qui sera la conclusion de la vie terrestre du Christ. Autour du groupe central figure une foule de saints, tous identifiables :
      • à gauche, de gauche à droite et de haut en bas [1] :
        • Abraham (dans le cartouche : « ABRAM PATRIARCA »)
        • Onophrius
        • Benoît
        • Antoine abbé
        • Augustin
        • Grégoire
        • Ansano
        • Dorothée
        • Laurent
        • Pierre
        • Michel
      • à droite :
        • Isaïe (dans le cartouche : « ISAIA PROFETA »)
        • Bernardin
        • Ursule
        • Agathe
        • Anne la prophétesse (dans le cartouche : « ANNA PROFETES[SA] »)
        • Ephrem de Syrie
        • Nicolas de Bari
        • Jean Baptiste (dans le cartouche : « ECCE ANGUS »)
        • Paul
        • Jérôme
        • Catherine d’Alexandrie

FF896A51-5B5B-4D76-99B9-E0DEB65A0A59_1_201_a74DB6C34-F110-43EC-8C15-23CAD33774ED_1_201_a

1                                               2

D76A5E2C-8279-4535-97D6-BA48770B6D23_1_201_a

La composition de l’ensemble permet de représenter les trois scènes dans un même paysage, presque abstrait, dans lequel le Mont des olivier, à gauche et le jardin de la rencontre, à droite, encadrent le Golgotha au centre. Assez habilement, Sano utilise les deux volutes de l’encadrement en les prolongeant visuellement grâce à une haie qui délimite l’espace des deux scènes latérales. La forme pointue de l’encadrement lui permet de situer la croix dans la partie la plus haute de l’image qu’elle domine ainsi.

  • Prédelle

La prédelle n’est pas de la main de Sano di Pietro ; elle a été ajoutée  beaucoup plus tardivement, au XVIe s. [2]

  • Caterina de’ Ricci (?)

fullsizeoutput_64

L’identification de cette figure comme étant Caterina de’ Ricci (au siècle : Alessandra Lucrezia Romola) est possible puisque cette tertiaire dominicaine vécut au XVIe s. (1522 – 1590), en Toscane. S’il s’agit bien d’elle, elle porte prématurément l’auréole des saints puisqu’elle ne fut canonisée qu’en 1746.

fullsizeoutput_5e

Simon, appelé le Zélote, ou le Cananéen afin de le distinguer de Simon Pierre, porte ici une scie, instrument de son martyre.

  • Cristo in Pietà

fullsizeoutput_62

Nous nous trouvons face à un Christ de Piété, vu à mi-corps dans son tombeau.

fullsizeoutput_54

fullsizeoutput_57

[1] Pour accéder aux notices de ces différents saints, voir en annexe : Iconographie des principaux saints vénérés à Sienne.

[2] De même que l’arc de style Renaissance placé au-dessus de l’ancienne structure du retable.