Anges

Giovanni di Paolo, Anges dansant autour du soleil. Chantilly, Musée Condé.

« Un jeune homme resplendissant de lumière » (Evangile du pseudo Matthieu (XIII, 5)

Les Anges sont ainsi appelés parce qu’ils sont envoyés du ciel pour annoncer des nouvelles aux hommes. Leur nom même (grec : ággelos) signifie messager.

Matteo di Pacino, Séraphins et Chérubins, Gemäldegalerie
Matteo di Giovanni, Anges. Berlin, Gemälderie. [1]

Les anges sont les créatures célestes que l’humanité connaît le mieux. Et pour cause : ils sont les intermédiaires entre le monde céleste et le monde terrestre, d’où le fait que l’on accède à un certain nombre de témoignages de leurs manifestations dans les écrits bibliques.

Ils sont réputés être placés sous la direction de l’archange recteur d’Ordres Gabriel.

Sources textuelles

Voir lien ci-dessus.

Iconographie

La vision de l’ange ailé ne date que du IVe siècle après J.C.

Aucune description des créatures angéliques n’existant dans les Évangiles, les artistes se sont chargés de les représenter

  • d’une beauté angélique (!) ; pour contempler cette beauté particulière, voir, par exemple, les quatre Têtes d’anges de Bartolomeo Bulgarini).
  • vêtus d’une aube blanche, parfois colorée, parfois encore, d’un vêtement magnifique
  • dotés d’une paire d’ailes empruntée aux images grecques des allégories de la victoire, généralement chamarrées de couleurs

[1] Indépendamment des anges du premier plan, avec leurs ailes chamarrées, on peut apercevoir à l’arrière des Chérubins, et des Séraphins.