Limbes

« Mot consacré parmi les théologiens pour signifier le lieu où les âmes des justes de l’ancien testament attendaient que Jésus-Christ fût venu opérer le mystère de la rédemption ; quelques théologiens y mettent aussi les enfants morts sans baptême.  Voyant […] un médecin remplir les limbes d’avortons. [Régnier, Satires]

Fig. Mme la duchesse d’Orléans n’était pas la moins inquiète des limbes où on la laissait sur l’avenir. [Saint-simon, Mémoires complets et authentiques du duc de Saint-Simon]

Fig. Être dans les limbes, être en enfance par vieillesse. On dit que l’abbé de Chauvelin se meurt, et que le président Hénault est dans les limbes ; pour moi, je suis toujours dans le purgatoire. [Voltaire, Correspondance] »

Littré, Dictionnaire de la langue française.