Bartolo di Fredi, « Vita della Vergine »

Bartolo di Fredi (Sienne, 1330 – Massa, 1410)

Storie della Vita della Vergine (Épisodes de la Vie de la Vierge), 1374-1375.

Fresque

Provenance : in situ

San Gimignano, église de Sant’Agostino, chapelle de San Guglielmino.

Bartolo a représenté sur les parois de la chapelle huit scènes de la vie de la Vierge dont seules quatre sont conservées intégralement. Il s’agit d’œuvres exécutées à partir des fresques perdues de Simone Martini, Ambrogio et Pietro Lorenzetti (1335) peintes sur la façade de Santa Maria della Scala (Sienne).

Considérant les scènes qui subsistent sur les trois parois de la chapelle, il est possible de reconstituer l’ensemble des épisodes qui devaient, à l’origine, constituer l’intégralité du cycle. Sur le mur de gauche, de haut en bas, se trouvent successivement Le Mariage de la Vierge, La Présentation au Temple et La Naissance de la Vierge. Sur le mur de droite, tout en bas, on peut encore observer La Dormition de la Vierge. Juste au-dessus, on distingue encore très bien le fragment de la tombe emplie de fleurs de la Vierge avec à ses côtés la figure de saint Thomas, qui appartiennent nécessairement à une Assomption de la Vierge. Bien qu’il n’existe plus que quelques traces de la fresque située dans le registre supérieur, on peut faire l’hypothèse représentait un Couronnement de la Vierge, selon une tradition déjà bien ancrée à cette époque.

Le mur du fond de la chapelle, où s’ouvre encore une fenêtre ogivale, devait probablement représenter une Annonciation. Il est, en revanche, plus difficile d’imaginer quelle pouvait être l’image figurant sur le registre inférieur, même si certains spécialistes suggèrent, en s’appuyant sur les quelques fragments d’ailes d’ange encore visibles, qu’il pouvait s’agir d’une Maestà [1].

A l’origine, le centre de la chapelle était occupé par un autel sur lequel était installé un polyptyque de Bartolo également consacré à la représentation d’épisodes de la vie de Vierge. Ces derniers venaient, en quelques sortes, compléter le cycle peint sur les parois et, tout en intégrant le retable dans l’économie générale, en faire un ensemble parfaitement cohérent. Il s’agit très probablement du Polyptique de Sant’Agostino dont le Louvre possède aujourd’hui le panneau central.

Organisation spatiale des fresques

PAROI GAUCHE

Mariage de la Vierge

Présentation de la Vierge au temple

La Naissance de la Vierge

PAROI CENTRALE

Annonciation ? (détruit)

Maestà ? (détruit)

PAROI DROITE

Couronnement de la Vierge (détruit)

Assomption de la Vierge

Dormition de la Vierge

Les scènes de la vie de Marie

Au sommet de la chapelle, sur la voûte, sont représentés quatre Pères de l’Eglise.

La belle qualité des fresques de cette chapelle indique, à n’en pas douter, que s’il a bénéficié de l’aide de son atelier, Bartolo est également intervenu en personne sur le chantier.

[1] HARPING 1993.