« Sena vetus civitas Virginis »

Selon Odile Redon, l’expression latine Sena vetus civitas Virginis (« Antique Sienne, ville de la Vierge ») est une inscription gravée dès le début de 1279 sur les pièces de monnaie frappées à Sienne. Il n’est probable qu’elle remplace une expression plus ancienne, Sena vetus et Sena civitas virginis, qui était en usage depuis le début du XIIe s. [2], avant que la ville ne choisisse la Vierge pour « Avocate » et Protectrice après la victoire de Montaperti.

[1] REDON 1994, p. 43.

[2] Antonio VANNINI, Guida artistica della
Chiesa dei Servi a Siena
. (Voir http://www.antoniovannini.it/miscellanea/civitas%20virginis.pdf, consulté le 13 mai 2020).

Editeur à Sienne (https://www.christies.com/lotfinder/Lot/florimi-matteo-ca-1540-1613-sena-vetus-5780440-details.aspx

FLORIMI, Matteo, éditeur à Sienne (v. 1540-1613). Sena Vetus Civitas Virginis. v. 1600. Vue à vol d’oiseau, 37,5 x 50,8 cm. Copie en réduction d’une célèbre plan de Sienne peint par le peintre maniériste Francesco Vanni (1563-1610).