Giorgio di Giovanni

Giorgio di Giovanni (Sienne, … ? – 1559) : peintre et architecte militaire. Il est possible que sa formation ait eu lieu au contact de Domenico Beccafumi ; cependant, son style a fortement été influencé à la suite de son séjour à Rome, dans l’ambiance des grands chantiers alors en cours au Vatican. C’est là, probablement au moment de la décoration des loges du premier étage du palais du Vatican (1519), qu’il fut élève de Giovanni Ricamatore, dit Giovanni da Udine. Ce travail contribua fortement à orienter l’art de Giorgio vers la production de travaux décoratifs fait de motifs végétaux (plantes et fruit) et animaliers.

Rentré dans sa ville natale après le sac de Rome (1527), Giorgio di Giovanni développa une production picturale autonome qui le vit œuvrer principalement comme fresquiste. A partir de 1539, les registres comptables de la ville de Sienne conservent la trace de son activité en tant que « depentore » (peintre) de la commune. Les fresques qu’il réalisa dans la chapelle de la villa de Belcaro, aux environs de Sienne, datent de 1535. Le Giudizio di Paride (Jugement de Pâris) du Palazzo Guglielmi à Casato, datent, quant à elles, de 1548. En 1552, la décision de détruire la citadelle de San Prospero coïncide avec une importante mutation de la carrière de Giorgio di Giovanni qui, depuis cette date, se consacra presque exclusivement à la charge prestigieuse d’architecte militaire que lui confia la magistrature siennoise.

PRINCIPALES ŒUVRES VISIBLES À SIENNE ET DANS SA PROVINCE