Francesco d’Antonio, « Reliquiario del braccio destro del Battista »

Francesco d’Antonio (Sienne, actif à partir de 1440 – ?)

Reliquiario del braccio destro del Battista (Reliquaire du bras droit du Baptiste), 1466.

Inscriptions :

  • (dans le médaillon central) : « TEMPORE D(OMI)NI CIPRIANI CVRI SACRE OPERE PREFECTI MCCCCLXVI »
  • (dans le blason) : « OPA »

Provenance : Cathédrale de Santa Maria Assunta, Sienne.

Sienne, Museo dell’Opera del Duomo.

Le précieux reliquaire, réalisé entre 1465 et 1466 par l’orfèvre Francesco d’Antonio, a été commandé par l’Opera del Duomo, sur ordre de la Municipalité, afin d’abriter dignement la relique du bras droit de Jean Baptiste, le Précurseur [1]Jean, selon le Nouveau Testament, est celui qui a baptisé Jésus., donnée à la cathédrale de Sienne le 6 mai 1464 par Enea Silvio Piccolomini, alors pape sous le nom de Pie II [2]Un parchemin enluminé, actuellement conservé avec la relique scellée dans une paroi à côté de la chapelle du Baptiste, témoigne de ce don. C’est à cette occasion que l’humaniste Bartolomeo Benvoglienti (sur Bartolomeo Benvoglienti, voir Lorenzo Vecchietta, Il papa Pio II benedicente, tra il vescovo Antonio Piccolomini e il canonico Bartolomeo Benvoglienti, note 3), chanoine et … Poursuivre. Auparavant, le bras sacré, authentifié par le cardinal et humaniste byzantin Bessarion, avait appartenu à Thomas Paléologue [3]Thomas Paléologue (Constantinople, 1409 – Rome, 1465) : dernier fils de l’empereur byzantin Manuel II Paléologue. Despote de Morée de 1443 à 1460, date à laquelle Mehmed II achève la conquête du Péloponnèse. Il termine sa vie comme condottiere en Italie., qui en avait en fait fait don au pape siennois.

L’urne, faite de métaux précieux et dotée d’un riche répertoire décoratif, repose sur une base rectangulaire ornée de reliefs évoquant la figure du Baptiste. Sur la face avant, sous la plaque de cristal, sont représentés : le Battesimo di Cristo (Baptême du Christ), la Testa del Battista (Tête du Baptiste) et la Decollazione del Santo (Décollation du saint). Au verso, se trouvent la Nascità del Battista (Naissance de Jean Baptiste), la Predica del Battista (Prédication du Baptiste) et, au centre, un médaillon orné des armes émaillées de l’Œuvre de la Cathédrale. Le couvercle prend la forme d’une pyramide ogivale recouverte de cristaux, dont l’un, en son centre, comporte l’image de la Vierge à l’Enfant.

On sait peu de choses sur la relique, qui reste encore aujourd’hui un objet de dévotion et n’est exposée publiquement que durant les trois jours précédant la fête liturgique du 24 juin. Aujourd’hui, elle est conservée dans un reliquaire en argent plus petit [4]Voir : Reliquaire en argent du bras droit du Baptiste, datant du XVIIe siècle, avec les armoiries des Placidi […], à l’intérieur d’un coffre en métal blindé, datant du XVe siècle. Le coffre peut être ouvert à l’aide de deux clés, l’une détenue par le Chapitre Métropolitain et l’autre par la Municipalité de Sienne, insérées dans les deux serrures en même temps ; elle est abritée dans une chapelle, petite salle décorée de stucs du XVIIe siècle accessible depuis une entrée située à droite de la Chapelle de San Giovanni, dans le transept gauche de la cathédrale […]. » [5]Enrico Grassini, « La reliquia del braccio di San Giovanni nella Cattedrale di Siena. L’utopia della crociata di Pio II », Bullettino Senese di Storia Patria, CXXVII, 2020.

Notes

Notes
1 Jean, selon le Nouveau Testament, est celui qui a baptisé Jésus.
2 Un parchemin enluminé, actuellement conservé avec la relique scellée dans une paroi à côté de la chapelle du Baptiste, témoigne de ce don. C’est à cette occasion que l’humaniste Bartolomeo Benvoglienti (sur Bartolomeo Benvoglienti, voir Lorenzo Vecchietta, Il papa Pio II benedicente, tra il vescovo Antonio Piccolomini e il canonico Bartolomeo Benvoglienti, note 3), chanoine et prévôt de l’église métropolitaine de Sienne, semble avoir écrit la prière De brachio S. Ioannis Baptistae
3 Thomas Paléologue (Constantinople, 1409 – Rome, 1465) : dernier fils de l’empereur byzantin Manuel II Paléologue. Despote de Morée de 1443 à 1460, date à laquelle Mehmed II achève la conquête du Péloponnèse. Il termine sa vie comme condottiere en Italie.
4 Voir : Reliquaire en argent du bras droit du Baptiste
5 Enrico Grassini, « La reliquia del braccio di San Giovanni nella Cattedrale di Siena. L’utopia della crociata di Pio II », Bullettino Senese di Storia Patria, CXXVII, 2020.
%d blogueurs aiment cette page :