Protecteurs de Sienne (Les saints)

Les quatre saints originairement Patrons (Patroni) ou Protecteurs de Sienne sont :

  • Ansano, “il battezzatore dei Senesi” [1]
  • Savino
  • Crescenzio [2
  • Vittore, ancien soldat dans l’armée romaine, il prend la place de Barthélémy parmi les quatre Protecteurs de la ville à la fin du XIIIe s. [3]

À Florence, on moquait Sienne, l’éternelle rivale, à travers ses quatre saints protecteurs, en jouant sur leurs noms :

Vu’avete San Savio e matti siete;
Vu’ avete Santo Sano e vu’ ammalate;
Vu’ avete San Vittore e vu’ perdete;
Vu’ avete San Crescenzio e vu’ calate;
O che razza di Santi vu’ ci avete?!
[4]

La liste des saints Patrons de la ville s’est un peu étoffée avec le temps. Sont venus s’y ajouter les saints :

L’ensemble des saints mentionnés ci-dessus, même s’ils demeurent vénérés à Sienne, ne peuvent faire oublier la Patrona par excellence, en d’autres termes, la Vierge de l’Assomption.

[1] Le “baptiseur des siennois”.

[2] Ansano, Crescenzio et Savino figurent en tant que protecteurs de la ville dans deux documents datés des années 1267 et 1272.

[3] Un troisième document, daté quant à lui de 1308, ajoute le nom de Vittore aux trois précédents. En ce qui concerne le rôle précis de l’apôtre Barthélémy, que Duccio représente en compagnie des trois précédents dans le grand vitrail de l’abside de la Cathédrale (réalisée en 1288), il n’est pas certain qu’il ait été d’être lui aussi patron de Sienne, du moins au Duecento (notons, cependant, que l’apôtre est encore célébré de nos jours en tant que patron de la contrade de l’Istrice).

[4] Vous avez saint “Sage” (Savio [pour Savino] : sage) et vous êtes fous ; Vous avez saint “Sain” (Sano [diminutif de Ansano] : sain) et vous tombez malades ; Vous avez saint Vainqueur (Vittore : vainqueur) et vous perdez ; Vous avez saint “Croissant” (Crescenzio : croissant, montant) et vous décroissez ; Oh quelle drôle de race de saints vous avez ?!

%d blogueurs aiment cette page :