Déploration du Christ

L’épisode de la Déploration du Christ ou Lamentation sur le Christ mort [1]« Aujourd’hui, [le] terme est […] utilisé comme un synonyme exact de ‘Lamentation’ ». Amélie BERNAZZANI, Un seul corps. Marie, Madeleine et Jean dans les lamentations italiennes. ca. 1272 – 1578, Rennes, Presses Universitaires François-Rabelais de Tours – Presses universitaires de Rennes, 2014, « Une identification problématique du thème », pp. 45-68. ne doit pas être confondu avec celui de la Descente (ou Déposition) de la croix. Dans cette dernière, la représentation montre les efforts réalisés par un petit nombre d’acteurs conduits par Jacques d’Arimathie pour déposer au sol le corps du Christ mort. C’est seulement une fois ce corps inerte déposé sur le sol que prend place l’épisode de la Déploration.

Cet épisode est également différent d’une Pietà. « Premièrement, une Lamentation n’est pas une Pietà : elle doit montrer au moins un autre personnage en plus de la Vierge et du Christ. Deuxièmement, une Lamentation n’est pas une Mise au tombeau parce que le corps du Christ n’est pas déplacé : une Lamentation ne représente pas un moment d’action, mais un moment de pause pour les personnages qui accompagnent le Christ mort, un ultime moment de recueillement avant la disparition dans le tombeau. Cela dit, pour déterminer la présence ou l’absence de déplacement, la posture du Christ considérée isolément s’avère souvent insuffisante. » [2]Amélie BERNAZZANI, op. cit., « Une identification problématique du thème », pp. 45-68.

I. Sources textuelles

Voir lien ci dessus.

II. Iconographie

La scène de la Déploration du Christ réunit autour du Christ mort deux ou plusieurs des personnages [3]Certaines versions dérivées de ce thème iconographique se limitent cependant à la seule présence des deux dolents. ayant assisté à la Crucifixion. Formant un groupe compact, on peut retrouver parmi eux :

  • la Vierge, le plus souvent embrassant le corps de son Fils gisant au sol
  • Jean, exprimant un désespoir parfaitement visible bien que toujours contenu
  • Madeleine
  • les saintes femmes
  • Joseph d’Arimathie 
  • Nicodème
  • parfois des anges

Notes

Notes
1 « Aujourd’hui, [le] terme est […] utilisé comme un synonyme exact de ‘Lamentation’ ». Amélie BERNAZZANI, Un seul corps. Marie, Madeleine et Jean dans les lamentations italiennes. ca. 1272 – 1578, Rennes, Presses Universitaires François-Rabelais de Tours – Presses universitaires de Rennes, 2014, « Une identification problématique du thème », pp. 45-68.
2 Amélie BERNAZZANI, op. cit., « Une identification problématique du thème », pp. 45-68.
3 Certaines versions dérivées de ce thème iconographique se limitent cependant à la seule présence des deux dolents.